Éco-Business

Du léger mieux pour la liquidité bancaire

La liquidité bancaire s’améliore quelque peu. Après plusieurs jours d’aggravation, le déficit de liquidité s’est légèrement allégé pour se fixer à un niveau moyen de 91,7 MMDH.

Les tensions sur la liquidité bancaire s’atténuent quelque peu. Le déficit de trésorerie des banques s’est ainsi sensiblement atténué, la semaine passée. Le besoin des banques en cash s’est allégé à 91,7 Milliards de dirhams (MMDH), en moyenne hebdomadaire, après s’être établi à 92,7 MMDH, une semaine auparavant. C’est, pour l’essentiel, ce qui ressort de l’analyse de BMCE Capital Global Research (BKGR).


Le département recherches et analyses de BMCE Capital constate que, face à l’atténuation du déficit, Bank Al-Maghrib (BAM) a réduit ses avances à 7 jours d’environ 510 MDH pour les limiter à 38,98 MMDH. Parallèlement, le Trésor a été moins dynamique, avec seulement six opérations de placement, pour un encours quotidien moyen de près de 6,6 MMDH. Cela équivaut à une baisse de 17,5% par rapport à son niveau de la semaine dernière. Dans ces conditions, le maintien de l’équilibre entre l’offre et la demande de liquidité, sur le marché monétaire, laisse ressortir un taux moyen pondéré toujours aligné sur le taux directeur à 1,5%.

Sur le marché primaire, BKGR évoque une «timide» hausse des taux, sachant que, lors de la dernière séance d’adjudication, dont le règlement est prévu ce lundi, le Trésor a émis plus de 2,46 MMDH sous forme de bons du Trésor par voie d’adjudication. La direction du Trésor vient d’annoncer, dans ce sens, ses besoins prévisionnels au titre du mois de septembre. Il en ressort un recours prévu, variant entre 10 et 10,5 MMDH.

Nous sommes bien loin des besoins prévisionnels du mois d’août, qui oscillaient entre 5,5 et 6 MMDH. Pour ce qui est du marché secondaire, il a enregistré un volume global en hausse de 27% à 13,1 MMDH, lequel a été concentré majoritairement sur les maturités à moyen terme (52%). Concernant le marché de la dette privée, BKGR relève une seule opération, sous forme de certificats de dépôt émis par la BMCI.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page