Éco-Business

Création d’entreprise : la plateforme Direct Entreprise fin prête !

En matière de création d’entreprise, le Maroc veut s’aligner sur les pratiques à l’international, moderniser et simplifier les démarches et, également, améliorer le climat des affaires et promouvoir l’investissement. À ce titre, la plateforme Direct Entreprise va très bientôt être lancée. «On n’attend que le feu vert du gouvernement pour le lancement de la plateforme», annonce Abdelaziz Babqiqi, directeur général de l’OMPIC. 

La plateforme Direct entreprise, dédiée à la création d’entreprise en ligne de A à Z via le digital est fin prête. «Concernant la création d’entreprise, donc le projet Direct Entreprise, nous sommes sur la dernière ligne droite, avant le lancement de la plateforme de création d’entreprises. Tout ce qu’il y avait à faire a été réglé, tous les ministères concernés ont signé le décret. On attend juste le feu vert du gouvernement pour le lancement de la plateforme», annonce Abdelaziz Babqiqi, directeur général de l’OMPIC.

Pour le directeur de la Fondation de recherche, de développement et d’innovation en sciences et ingénierie (FRDISI), «le projet va alléger l’acte de création d’entreprise dans les régions reculées». L’objectif principal est de s’aligner sur les pratiques à l’international, moderniser et simplifier les démarches et également améliorer le climat des affaires et promouvoir l’investissement. Dans le cadre du développement de ce projet, l’OMPIC a été accompagné et appuyé par un ensemble d’établissements étatiques intervenant tout au long du processus de création d’entreprise, notamment la CNSS, la Direction générale des Impôts, le ministère de la Justice et le Secrétariat général du gouvernement.

Sur le plan de la création des entreprises, l’OMPIC intervient en amont, pour délivrer le certificat négatif et en aval, pour gérer le Registre central de commerce. À ce titre, en 2021, plus de 135.000 certificats négatifs ont été délivrés, soit une moyenne de 600 à 700 par jour, pour une progression de plus de 22%. Sur le plan de la création d’entreprise, plus de 104.000 entreprises nouvellement créées ont été inscrites au Registre central de commerce, en progression de 23%. Trois types de services sont proposés par l’OMPIC en matière de protection des droits : le dépôt de marques, de brevets d’invention et de dessins et modèles industriels, autant d’éléments qui contribuent au patrimoine immatériel de l’entreprise. D’autres projets à forte valeur ajoutée sont, également, bien avancés.

2021 a été exceptionnelle en termes de performance


L’état des lieux et les chiffres-clés de la protection de la propriété industrielle et commerciale au Maroc révèlent que, sur le plan de la propriété industrielle et commerciale, l’année 2021 a été exceptionnelle, selon les propos de Babqiqi. «Non seulement la situation de 2020 a été dépassée, mais également celle de 2019, avant le Covid», explique-t-il.

En termes de chiffres, plus de 17.800 marques ont été déclarées à l’Office, soit une progression de plus de 16% des marques accompagnées par l’OMPIC ; plus de 4.400 dessins et modèles industriels ont été traités, pour une évolution de plus de 12% ; pour les brevets d’invention, la barre des 2.800 dépôts a été dépassée, pour une progression de plus de 10%.

Derrière cette évolution positive des dépôts de brevets, l’Office note une dynamique particulière observée sur le champ de la R&D. Ainsi, 62 brevets d’invention ont été traités pour des solutions anti-Covid, dont 23 dispositifs de désinfection, 11 respirateurs artificiels, et 3 médicaments.

Modeste Kouamé / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page