Éco-Business

Covoiturage : Pip Pip Yalah voit grand

Lauréate du deuxième prime de la seconde saison du techshow maghrébin dédié à la Startup, «Qui va investir dans mon projet ? Spécial Startups», Pip Pip Yalah a changé la vision des Marocains sur le covoiturage. Son ambition est de devenir le leader régional de la mobilité éthique et durable des longues distances.

Proposer du covoiturage en toute sécurité, tel est l’objectif de la startup Pip Pip Yallah. Lauréate du deuxième prime de la seconde saison du techshow maghrébin dédié à la Startup, «Qui va investir dans mon projet ? Spécial Startups», ses co-fondateurs, Otman Harrak et Hicham Zouaoui, ont convaincu les «business angels» et ont pu décrocher des fonds pour financer leur croissance. Si le fait de pitcher devant des centaines ou des milliers de personnes est une situation que les deux co-fondateurs ont appris à gérer, Hicham Zouaoui, co-fondateur et CEO de Pip Pip Yalah, affirme que «par contre, lors de l’émission, on était devant des millions de téléspectateurs. Avec la pression du live, c’était une nouvelle expérience pour nous et pour l’application. Aussi, pour la réussir, il nous a fallu une vraie préparation en équipe et ne rien laisser au hasard. D’ailleurs, nos infrastructures ont été revues pour supporter le nombre d’utilisateurs qui a explosé».

Un investissement de 500.000 DH
La startup a donc réussi à convaincre les business angels à rejoindre l’aventure Pip Pip Yalah, totalisant un investissement de 500.000 DH, en plus du prêt d’honneur octroyé par Tamwilcom dans le cadre de l’émission. «Nous avons choisi de poursuivre l’aventure avec Ilan Benhaim, cofondateur de Veepee», confirme Hicham Zouaoui. Cet investissement permet à la startup de renforcer ses équipes, en mettant en place un staff pour la gestion de la relation client, qui est responsable de la qualité et du support de ses membres lors de leur voyage en covoiturage, en plus du renforcement de son équipe IT.

Une stratégie commerciale bien ficelée
La cadence a été rehaussée pour confirmer le business model de la startup. Le premier challenge était le financement. «J’ai eu le réflexe de créer le marché, de le tester avant de me lancer dans le développement du produit, ainsi que l’investissement qu’il faut pour réussir le projet», assure Zouaoui. Justement, au moment où le covoiturage était un terme nouveau pour les Marocain(e)s, la startup a travaillé dur à éduquer son marché à ce nouveau concept, à ses nombreux avantages et au respect de ses règles. Le jeune entrepreneur a réussi ce challenge au côté de son ami d’enfance, Otman Harrak, qui est devenu par la suite co-fondateur de la startup. «Ensemble, on va plus vite, on va plus loin, notre complémentarité était évidente. En effet, il est important de trouver un partenaire business ayant des compétences et un caractère complémentaire aux vôtres», note Zouaoui. Ainsi, les co-fondateurs ont testé plusieurs business models avant de choisir celui qui leur permettra de proposer une application et un service client de qualité aux membres, en commençant par le modèle gratuit, ensuite le transactionnel, mais à 100% cash, puis par carte bancaire. Sur les différentes opérations de co-voiturage, la startup récupère une commission de 10 à 15% auprès des conducteurs et de moins de 5% auprès des passagers. Pip Pip Yalah a réussi à fédérer plus de 400.000 Marocains à co-voiturer, grâce à une application qui reprend les mêmes standards des applications internationales, en termes de sécurité et de conformité. La startup a été parmi les premières au Maroc à bénéficier d’une incubation à la prestigieuse station F à Paris, qui est le plus grand incubateur au monde. Rappelons que lors des Maroc Web Award de l’année dernière, Pip Pip Yalah a été désigné et choisi par le public et le jury, dans la catégorie «Application de l’année», un trophée qui a rendu encore plus fière l’équipe de la startup pour le travail qu’elle fait au quotidien.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page