Éco-Business

Cosumar se mobilise pour la campagne sucrière

La campagne agricole sucrière 2015-2016 est qualifiée de particulièrement exceptionnelle par Cosumar. L’entreprise, qui travaille avec près de 80.000 agriculteurs, s’est préparée pour l’actuelle saison en se fixant comme objectifs la plantation au niveau national de 53.000 ha pour la betterave et 4.000 ha pour la canne à sucre. Les semis ont démarré à partir du 15 septembre 2016.

À ce jour, le programme de semis est réalisé à plus de 71% pour la betterave alors que 45% sont réalisés en plantations d’automne pour la canne à sucre et que le reliquat est programmé en plantations de printemps. Un programme de relance de la canne à sucre est lancé en 2015 en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime pour redynamiser sa culture  dans le Gharb et le Loukkos. La superficie de plantation prévue est de 4.000 ha par an avec un objectif de rétablir la superficie sous cannes à 20.000 ha à l’horizon 2019. Afin d’assurer la programmation des opérations de semis, le groupe Cosumar s’est préparé en accompagnant les producteurs des plantes sucrières (mise à disposition des semences, engrais et produits phytosanitaires). Fort des résultats de la saison écoulée qui ont permis de subvenir aux besoins nationaux en sucre de près de 50% contre 42% en 2014/2015, Cosumar compte atteindre les objectifs fixés par le contrat-programme de la filière dans le cadre du Plan Maroc Vert et arriver à l’horizon 2020 à un taux de couverture national de 56%. Le reste des besoins est complété par le raffinage de sucre brut importé sur le site de Casablanca, ce qui permet d’assurer la couverture de tout le pays.


Cela dit, l’entreprise compte poursuivre ses efforts de développement de la production locale moyennant d’importants investissements dépassant les 7 MMDH pour la modernisation et la mise à niveau de son outil industriel. En plus de la raffinerie de sucre brut à Casablanca avec une capacité de production d’1 million de tonnes de sucre blanc, l’entreprise compte 5 périmètres sucriers avec 7 sites de production. D’une part, la sucrerie Suta dans la région de Tadla avec 15.000 ha de superficie, semés en betteraves à sucre en 2015. La Sucrerie des Doukkala aussi avec 20.000 ha de superficie, semés également en betteraves. Dans le Loukkos, c’est Sunabel avec 2 sucreries de betteraves de 12.700 ha dans le Gharb et 6.000 ha dans le Loukkos. Pour sa part, Sucrafor, également une sucrerie de betteraves dans le Moulouya, a fonctionné avec une superficie de 4.500 ha plantés l’année dernière et pour finir, Surac avec 2 sucreries de cannes dans le Gharb avec une superficie récoltée de 6.500 ha la saison agricole écoulée. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page