Éco-Business

Cosumar : l’activité à l’export performe au 1er trimestre

Au titre du premier trimestre, Cosumar améliore son chiffre d’affaires de 26% par rapport à la même période de l’année dernière. Le sucrier rassure quant à l’approvisionnement normal du marché, malgré les conditions climatiques difficiles et un marché international marqué par une flambée des prix des matières premières.

Le chiffre d’affaires (CA) de Cosumar, consolidé à fin mars, s’est établi à 2,486 MMDH, en hausse de 26% par rapport à la même période de l’année précédente. «Cette amélioration est tirée essentiellement par la croissance du CA à l’export», explique le sucrier marocain dans sa communication financière trimestrielle.


De son côté, le volume des ventes à l’export s’élève à 195 Kt à fin mars 2022 contre 117 Kt à fin mars 2021. S’agissant des investissements, Cosumar annonce qu’ils se sont élevés à 60 MDH à fin mars 2022, et concernent principalement la poursuite des mises à niveau et de la maintenance de l’outil industriel.

Pour ce qui est des préparatifs de la prochaine campagne sucrière, l’industriel note qu’ils se sont déroulés dans des conditions difficiles, en raison de la sécheresse, des retards de pluies et du faible niveau des barrages. «La forte mobilisation sur le terrain, tant des équipes en amont que des partenaires agricoles et institutionnels, a permis de déployer des efforts importants afin d’atténuer les effets du déficit pluviométrique», explique le management de Cosumar.

Par ailleurs, les dernières précipitations ont eu un impact positif sur le développement de la culture sucrière, notamment la betterave à sucre dont la campagne d’arrachage est prévue à partir du deuxième trimestre au niveau de l’ensemble des périmètres.

Coté perspectives, le groupe entend concentrer ses efforts sur les campagnes cannière et betteravière, perturbées par les conditions climatiques exceptionnelles et un environnement international difficile, et mettra en œuvre tous les moyens nécessaires pour l’accompagnement de ses partenaires agriculteurs.

Entre temps, Cosumar rassure à propos de l’approvisionnement du marché, affirmant que le groupe continuera à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour assurer un approvisionnement normal du marché malgré les conditions climatiques difficiles et un marché international marqué par la flambée des prix des matières premières.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page