Éco-Business

Confédération nationale du tourisme : Bentahar en campagne “présidentielle”

Candidats à la présidence de la Confédération nationale du tourisme, Hamid Bentahar et Hicham Mhammedi Alaoui mènent leur campagne auprès des présidents des fédérations métiers et des représentants associatifs régionaux de la profession, afin de leur présenter leur programme et recueillir leurs recommandations.

Depuis la validation de leur candidature, le 25 juin dernier, à l’issue du conseil d’administration de la Confédération nationale du tourisme (CNT), Hamid Bentahar et Hicham Mhammedi Alaoui battent campagne pour promouvoir leur candidature conjointe au gouvernail de la Confédération. Notons que l’élection du futur président de la CNT est prévue le 17 juillet prochain, auprès de l’ensemble des présidents des fédérations métiers, et des associations régionales du secteur touristique. Deux candidats sont en lice pour le fauteuil de la présidence, en l’occurrence Jalil Benabbés-Taarji qui s’est porté candidat avec Aziz Cherif Alami et le binôme Hamid Bentahar- Hicham Mhammedi Alaoui. Ce duo vient de dérouler les axes de son programme, articulé autour de trois volets majeurs que sont la co-construction, la compétitivité et la durabilité.


«Dans un contexte économique où la demande touristique est sous tension, du fait d’une forte concurrence, il est important de préserver et de renforcer la compétitivité de l’offre marocaine. Les opérateurs touristiques, tous métiers confondus, doivent être impliqués dans cet exercice», estime Hamid Bentahar. Et d’ajouter que la mission du futur binôme à la tête de la CNT «consistera à mettre tout en œuvre pour aider l’ensemble des acteurs et les entreprises, toutes tailles confondues, à se relever de cette crise, et au-delà, se projeter dans l’avenir». En matière de co-construction, Hamid Bentahar et son colistier entendent contribuer à la préservation de la compétitivité durable du secteur portée, selon eux, par un tissu d’entreprises créatives et résilientes. Selon Bentahar, cette démarche de co-construction passe impérativement par l’implication des représentants de toutes les régions et de l’ensemble des métiers, avec intégration des spécificités des différents segments, notamment hôteliers, voyagistes, transporteurs, restaurateurs et guides accompagnateurs. Elle suppose également le renforcement des institutions relevant du domaine touristique, associations professionnelles et acteurs régionaux.

Renouvellement des mesures de soutien
Outre la problématique de la co-construction, le binôme a particulièrement mis l’accent sur la question de la compétitivité du secteur touristique. «La CNT devra s’atteler, dans l’immédiat, au renouvellement des mesures de soutien du contrat programme, à la reconsidération de l’échéancier bancaire à long terme, en concertation avec le GPBM, au renforcement de l’intervention du CCG, et enfin au traitement du passif fiscal et de la fiscalité exigible au titre de 2021», explique le binôme. L’accélération du digital, en vue de conquérir de nouveaux marchés, constitue également un axe à élargir au plus grand nombre d’opérateurs, en vue de conforter la compétitivité du secteur. Parallèlement, un coup d’accélérateur devra être donné à la reconstruction des autoroutes aériennes et à la stimulation de la demande, aussi bien locale qu’internationale, axes qui constituent autant de priorités. Concrètement, le binôme ambitionne l’augmentation des nuitées des résidents de 10% par an, le renforcement de la part de marché mondiale du Maroc pour s’établir à 1,2% du flux international, ainsi que l’accroissement des recettes de voyage de 10% par an, de manière à imposer le secteur en tant que première source de devises de l’économie.

Garantir la reprise de l’activité
Pour ce qui est des perspectives d’avenir, Hamid Bentahar et son colistier planchent sur des mesures de soutien visant à garantir une reprise de l’activité à court terme, ainsi qu’un plan de relance global, à plus long terme. «Cette crise, que nous subissons depuis plus d’un an et demi, a démontré la nécessité de construire, avec les associations régionales et les fédérations métiers, des solutions durables pour notre secteur, de manière à garantir la pérennité des entreprises et de l’ensemble de la chaîne de valeur. Aujourd’hui, les métiers se trouvent sérieusement fragilisés. Notre responsabilité à la CNT et dans les associations professionnelles est de les accompagner pour mieux appréhender la transformation structurelle de leurs métiers, et garantir la montée en compétence de leurs équipes pour que chaque métier trouve toute la place qui lui revient dans notre industrie, et contribue pleinement à sa compétitivité», insiste Hamid Bentahar.

Durabilité : trois axes majeurs
S’agissant de la problématique de la durabilité, le binôme s’est focalisé sur trois sujets majeurs, à savoir la formation du capital humain, l’impact sociétal et environnemental et enfin l’innovation et la créativité. Dans ce cadre, le binôme appelle au renforcement de la formation aux nouveaux métiers du tourisme et la mise en place de contrats de performance pour les associations professionnelles. En ce qui concerne l’impact sociétal et environnemental, le binôme projette d’instaurer un leadership ciblant le tourisme durable, outre le renforcement des liens entre tourisme, artisanat et économie circulaire et solidaire. Pour ce qui est de l’innovation et de la créativité, le binôme a proposé la mise en place d’un programme incubateur et de mesures favorisant l’innovation et la créativité, afin de stimuler la conception de nouvelles expériences, et leur intégration dans le circuit de distribution. Dans le même esprit, il y aurait création d’une plateforme de veille pour une compétitivité intelligence à travers, notamment, un observatoire de l’innovation et de la créativité. Rappelons que les élections auront lieu à l’occasion de l’Assemblée générale élective de la CNT et que seuls les membres, à jour de cotisation et en règle avec les statuts et le règlement intérieur de la confédération, pourront voter. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page