Éco-Business

CGI/Moroccan Dream Resort : Les raisons de la fusion

Le Conseil d’administration de la filiale immobilière du groupe CDG vient d’arrêter le projet de fusion-absorption par la CGI de la société Moroccan Dream Resort (MDR).

La Compagnie générale immobilière (CGI) se restructure. Le Conseil d’administration de la filiale immobilière du groupe CDG, réuni le 8 novembre, a arrêté le projet de fusion ayant pour objet l’absorption par la CGI de la société Moroccan Dream Resort (MDR). Les deux sociétés ont déjà des liens managériaux puisque cette dernière est détenue à 99% par la CGI.

L’opération vise la «simplification et la rationalisation des structures opérationnelles des deux sociétés, ce qui induirait des effets bénéfiques à la fois sur la gouvernance mais également sur les performances de l’ensemble CGI», indique la société absorbante dans un communiqué. Et d’ajouter d’autres arguments : maîtrise des risques, réduction des coûts ainsi que l’amélioration de la structure bilancielle et des fonds propres au niveau de l’ensemble CGI. Depuis le scandale de Madinat Badès d’Al Hoceïma qui a éclaté en 2014, et les péripéties qui en ont résulté, la société immobilière est toujours en quête de restructuration.

Dans tous les cas, il ressort de la nouvelle configuration que la société MDR, en vue de sa fusion par voie d’absorption par la CGI, apportera à cette dernière l’intégralité de son actif au 31 décembre 2015. En contrepartie, la CGI prend en charge le passif social de la société absorbée. La prime de fusion s’élève à 8,3 MDH. Pour rappel, Moroccan Dream Resort est une société spécialisée dans les opérations foncières et immobilières. Elle porte notamment le programme «Chrifia» situé à Marrakech. Ce projet immobilier de grande envergure a été présenté au roi en février 2008. Il étend sur 268 ha et englobe des complexes touristiques et résidentiels (hôtels, appartements et villas de haut standing, un golf de 18 trous).

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page