Éco-Business

BMCE Bank veut lever 2 MMDH

L’emprunt obligataire est constitué de 20.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale de 100.000 DH, réparti en 4 tranches.

 

Dans le but de renforcer ses fonds propres, la banque va lancer une émission obligataire subordonnée de 2 MMDH, réservée aux investisseurs institutionnels.


La BMCE Bank of Africa vient d’obtenir le feu vert pour son emprunt obligataire subordonné. La banque, autorisée par son Assemblée générale extraordinaire du mai 2016 à lever jusqu’à 3,5 MMDH, envisage dans un premier temps de lever 2 MMDH. L’emprunt obligataire subordonné est d’une maturité de 10 ans et remboursable in fine. Cette opération, réservée aux investisseurs qualifiés de droit marocain, a pour objectif de favoriser le renforcement des fonds propres complémentaires de second niveau de BMCE Bank, de financer les opérations courantes relatives à l’exercice de son activité, de financer le développement international ainsi que de soutenir le plan de développement tant au Maroc qu’en Europe et en Afrique subsaharienne. La période de souscription s’étale du 16 au 20 juin 2016 inclus.

Le détail des tranches
L’emprunt obligataire est constitué de 20.000 obligations subordonnées d’une valeur nominale de 100.000 DH. Le montant global de l’opération s’élève à 2 MMDH réparti en 4 tranches dont deux cotées à la Bourse de Casablanca. De même, deux tranches sont à taux variables, tandis que deux autres sont à taux fixe. Les tranches à taux fixes sont les tranches «A» et «C». La tranche «A» est non cotée à la Bourse de Casablanca, tandis que la tranche «C» l’est. Le taux d’intérêt facial de ces deux tranches est déterminé selon le taux de 10 ans calculé à partir de la courbe secondaire des bons du Trésor telle que publiée par Bank Al-Maghrib en date du 13 juin 2016, augmenté d’une prime de risque comprise entre 90 et 100 points de base (à fixer à l’issue de la clôture de la souscription). Les tranches à taux révisables sont les tranches «B» et «D». La tranche «B» est non cotée à la Bourse de Casablanca, tandis que la tranche «D» l’est.

Ces deux tranches étant à taux révisable annuellement, pour la première année, le taux d’intérêt facial correspondra au taux plein de 52 semaines (taux monétaire) déterminé en référence à la courbe secondaire des bons du Trésor telle que publiée par Bank Al-Maghrib en date du 13 juin 2016 (hors prime de risque), augmenté d’une prime de risque comprise entre 85 et 95 points de base (à fixer l’issue de la clôture de la souscription). Pour les années suivantes, à chaque date d’anniversaire, le taux de référence correspondra au taux plein de 52 semaines (taux monétaire) déterminé en référence à la courbe secondaire des bons du Trésor publiée par Bank Al-Maghrib, 5 jours ouvrables précédant chaque date d’anniversaire. Le taux de référence ainsi obtenu sera majoré d’une prime de risque comprise entre 85 et 95 points de base (à fixer à l’issue de la clôture de la souscription) et sera communiqué aux porteurs d’obligations 5 jours ouvrables avant la date d’anniversaire. Les différents taux de référence seront publiés dans un journal d’annonces légales le 14 juin 2016. Les taux d’intérêt faciaux, eux, seront publiés au plus tard le 23 juin 2016 par la banque dans un journal d’annonces légales.

Le second marché pour le grand public
Par ailleurs, si cette émission est réservée aux investisseurs qualifiés de droit marocain, notamment les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), les compagnies financières, les établissements de crédit, les compagnies d’assurance et de réassurance, la Caisse de dépôt et de gestion et les organismes de pension et de retraite, il y a lieu de souligner que tout investisseur désirant acquérir les obligations pourra s’en procurer sur le marché secondaire. La limitation de la souscription aux investisseurs qualifiés de droit marocain a pour objectif de faciliter la gestion des souscriptions sur le marché primaire.


 

Perspectives de développement
La banque s’est dotée d’un nouveau plan stratégique couvrant la période 2016-2018. Celui-ci prévoit la consolidation de la dynamique de croissance de BMCE Bank au Maroc, à travers la poursuite de l’extension du réseau, à raison d’une cinquantaine d’agences par an, ciblant une part de marché en dépôt et crédit de 15%. La dynamique de croissance concerne aussi l’international, à travers l’optimisation de la présence du groupe en Europe avec une contribution cible au résultat net part du groupe (RNPG) de 10% à horizon 2018 et le développement de ses activités africaines via la croissance organique de ses implantations, avec une contribution cible au RNPG de 35% à horizon 2018 et la recherche d’opportunités de croissance externe dans les pays à fort potentiel, aussi bien pour l’activité Retail Bank que pour les activité de Banque d’affaires.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page