Éco-Business

Bilan des CRI : hausse historique du volume des investissements

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

En plus d’une hausse importante des dossiers examinés par les CRI durant l’année 2020, le volume des investissements approuvés a dépassé 151MMDH, soit une hausse de 154%.

Le bilan de la réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI) s’annonce prometteur. C’est ce qui ressort des données communiquées mardi par Saad Dine El Otmani aux députés, lors de la séance mensuelle qui était réservée au bilan des Centres régionaux d’investissement durant la pandémie.


«Les CRI ont réalisé un progrès palpable, que ce soit en matière d’accompagnement et d’assistance aux investisseurs qu’en ce qui concerne la simplification des procédures administratives ou encore la réduction des délais de réponse», a tenu à préciser El Otmani devant les députés de la Chambre des représentants.

«Parmi les indicateurs enregistrés, la réduction de l’examen des projets d’investissement à une journée, sachant que la loi 47-18 a prévu un délai de 30 jours», a tenu à préciser le chef du gouvernement en vue de marquer l’élan réalisé pour l’examen des dossiers d’investissement durant l’année écoulée.

Un effort qui a permis d’examiner plus de 60% des dossiers déposés auprès des CRI. Une hausse inégalée des investissements projetés. L’amélioration des modalités d’examen des dossiers d’investissement a eu un impact positif sur le volume des investissements. Une hausse significative de 154% est enregistrée en 2020, passant de 59,7 MMDH en 2019 à 151,8 MMDH durant l’année écoulée.

Pour sa part, le nombre de postes d’emploi prévus a augmenté de 64% par rapport à 2019, passant de 93.156 emplois attendus à 152.378 au titre des projets adoptés en 2020, selon les statistiques officielles. Les dossiers déposés auprès des CRI et approuvés par leurs guichets uniques se sont élevés, quant à eux, à 3.361 contre 2.259 dossiers en 2019, soit une hausse de 49%, alors que le délai moyen d’étude des dossiers par la Commission régionale unifiée d’investissement a atteint 20 jours en 2020 contre 120 jours en 2019.

L’industrie affiche son dynamisme
La répartition sectorielle des projets traités par les CRI montre que l’industrie vient en tête des secteurs qui ont décroché le plus grand nombre d’accords auprès des services des Centres, avec 30% des projets adoptés. ce secteur est suivi des services (20%), du tourisme (19%), de l’énergie et les mines (17%) et du bâtiment et travaux publics (9%). Par ailleurs, il a été procédé à l’ouverture de 380 postes budgétaires réservés aux CRI, au titre de 2020, en tant que première étape du plan de renforcement des ressources humaines conformément au nouvel organigramme et des missions des CRI, a indiqué le chef du gouvernement dans son exposé devant les élus de la 1re chambre. Il est par ailleurs prévu de poursuivre le recrutement au reste des postes ouverts en 2021, en plus de «la mobilisation d’un budget de 300 MDH au profit des CRI en 2020», selon El Otmani.

Dans l’attente de l’activation de la loi relative à la création électronique des entreprises et le déploiement de la plateforme y relative, les CRI ont continué à offrir les services d’accompagnement et d’assistance à la création d’entreprises à travers le guichet unique dédié, outre la réduction des procédures réglementaires et des délais qui oscillent entre 8,6 et 1,5 jours, a souligné le chef de l’Exécutif, ajoutant que les efforts se poursuivent pour améliorer et unifier ces délais.

Enfin, s’agissant des recours, le bilan d’étape de la réforme des Centres régionaux d’investissement indique que 93 investisseurs ont présenté des recours en 2020, suite aux décisions négatives des Commissions régionales unifiées d’investissement. Ces projets ont été refusés en raison de l’absence de garanties relatives à la protection de l’environnement, ainsi qu’en raison de l’absence de viabilité du foncier dédié à l’investissement projeté.

Réforme des CRI : le comité de pilotage trace une nouvelle feuille de route

Présidée par le chef du gouvernement, la commission ministérielle de pilotage chargée du suivi du rendement des Centres régionaux d’investissement s’apprête à tenir sa 5e réunion dans l’objectif de dégager les conclusions qui s’imposent, après plus d’une année et demie de l’entrée en vigueur des attributions élargies accordées aux CRI. En chiffres, le taux d’acceptation des dossiers d’investissement a atteint près de 60%, traduisant l’appui à la création de 20.466 entreprises durant l’année 2020.

En plus de sa mission de base qui est l’examen des dossiers des investisseurs, le volet de l’accompagnement focalisera aussi l’attention des CRI durant l’année 2021. Notons que 18.111 PME et TPE ont été aidées durant leur étape de lancement ou de démarrage des activités durant l’année écoulée. Les CRI ont également pu accompagner près de 4.000 investisseurs durant l’étape d’examen et de concrétisation de l’idée du projet, ainsi que pour la constitution du dossier administratif et son dépôt, précisent les données de la commission de pilotage. L’évaluation réalisée a permis aussi de mettre en avant l’impact positif de la simplification des procédures ainsi que le rôle des bureaux d’accueil dans la démystification de l’acte d’investir devant une large frange de porteurs de projets, notamment ceux qui présentent leurs dossiers pour la première fois.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page