Éco-Business

Benabdallah gâte les jeunes couples

Le gouvernement prévoit le lancement d’un projet de logements en faveur des jeunes nouvellement mariés. Il compte également encourager l’habitat solidaire et participatif et chercher de nouveaux relais pour le segment du logement destiné à la classe moyenne.


L’Exécutif veut apporter plus de diversité dans l’offre de logement. Ainsi, le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville planche actuellement sur un projet de logements destinés aux jeunes nouvellement mariés. C’est ce qu’a indiqué ministre de l’habitat, Nabil Benabdallah, en réponse à une question posée devant la chambre des Conseillers.

Le ministre a affirmé que ce projet s’inscrit dans le cadre d’une série d’initiatives, portant sur le domaine de l’habitat, précisant qu’une étude a été lancée sur les logements à bas coût et sur les logements locatifs en faveur des catégories démunies. Le département de Nabil Benabdallah vise également à mettre fin à la paralysie du chantier de logements pour la classe moyenne.

À ce titre, le ministre a indiqué que le gouvernement compte lancer des projets de logement dédiés à la classe moyenne et prendre plusieurs mesures pour promouvoir ce type d’habitat, niant l’existence d’une crise dans le secteur. Pour développer ce genre de produits, le ministère de l’Habitat devra trouver une solution à la périlleuse équation du foncier en centre-ville. Les professionnels voient d’ailleurs dans les prérogatives accordées au département de l’Habitat, dans le cadre du gouvernement El Othmani, une vraie lueur d’espoir.

Ce dernier pilote désormais également les questions d’urbanisme et d’aménagement du territoire, ce qui devrait faciliter la mise en place de solutions urbanistiques visant à soutenir le secteur immobilier. À ce titre, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville a souligné la nécessité de simplifier les démarches administratives concernant l’élaboration des plans urbanistiques, tout en étant rigoureux dans l’application de la loi, afin d’éviter la propagation de l’habitat insalubre notamment en milieu rural. En outre, le ministre affirme que quelque 600 documents d’urbanisme devraient être élaborés durant les cinq prochaines années, soit 120 par an, ajoutant qu’une partie importante concernera le monde rural.

Pour rappel, le nouveau programme du gouvernement vise la réalisation de pas moins de 800.000 unités à l’horizon 2021, de réduire de 50% le déficit en logement qui affecte pas moins de 120.000 foyers et de mettre à niveau environ 37.000 bâtiments menaçant ruine. Mais bien plus que ces objectifs chiffrés, le ministère de l’Habitat cherche surtout à reconfigurer le marché en mettant l’accent sur l’habitat solidaire et participatif et en cherchant de nouveaux relais pour le segment du social et de l’économique. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page