Éco-Business

Ban Ki-moon appelle à l’élimination des subventions aux énergies fossiles

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a appelé mardi à Marrakech les États à éliminer les subventions aux énergies fossiles, énergies à l’origine d’une grande partie du réchauffement climatique.


Ban Ki-moon a assuré lors de son intervention devant les délégations réunies à la 22e Conférence climat de l’ONU (COP22) que l’élimination des subventions aux énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) va accélérer la transition vers les énergies propres.
Le responsable de l’ONU a «appelé tous les pays à renforcer leur ambition en matière de réduction de gaz à effet de serre» et le secteur privé à «faire plus». Dans ce cadre, il est à souligner que les subventions accordées chaque année aux énergies fossiles (allègements fiscaux, soutiens à l’activité pétrolière, etc.), ont dépassé 500 milliards de dollars en 2010, selon l’OCDE et l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

«Nous n’avons pas le droit de jouer avec le sort des générations futures ou mettre en péril la survie des autres espèces qui partagent notre planète», a martelé Ban ki-moon, en ouverture de la réunion des chefs d’État à Marrakech.

«Aujourd’hui plus de 150 millions de personnes habitent sur des terres qui pourront être submergées ou souffrir d’inondations chroniques dès ce siècle, générant potentiellement des vagues massives de migration et d’instabilité», a prévenu le secrétaire sortant des Nations Unies.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page