Éco-Business

Autoroutes du Maroc : la transformation en marche

La Société nationale des Autoroutes du Maroc met les petits plats dans les grands et poursuit son chantier de transformation des services et des métiers. L’objectif est d’offrir aux usagers de l’autoroute plus de sécurité et de confort.

Dans le cadre de sa stratégie de développement, la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a mis en place une feuille de route plaçant le client-usager au cœur de ses priorités. Dans ce sens, l’opérateur national propose aujourd’hui une infrastructure «high-tech» pour sécuriser, fluidifier et contrôler le trafic sur l’ensemble du réseau autoroutier national 24/7. En effet, le réseau de distribution du produit Jawaz a été étoffé et digitalisé, en plus de l’inauguration récente d’une salle de contrôle de dernière génération au sein du Centre Info Trafic.


Une salle de contrôle pour sécuriser et fluidifier le trafic
En effet, ce projet de dernière génération s’inscrit dans le cadre du vaste chantier de transformation entamé par ADM depuis 2016. Sa mise en place vise à industrialiser l’exploitation du réseau autoroutier et hisser le niveau des services offerts aux usagers des autoroutes nationales aux standards des meilleurs concessionnaires internationaux. «Cette infrastructure «High Tech» répond à la mission de service de la société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM), érigeant le client-usager et sa sécurité en priorité absolue, et vise à accompagner et gérer la croissance continue du trafic sur l’ensemble autoroutier national», explique le management d’ADM dans un communiqué. Cette salle de contrôle, qui a nécessité un investissement global de 8 MDH et 6 mois de travaux, a pour vocation d’offrir aux usagers de l’autoroute le maximum de sécurité et de confort, mais également de sécuriser, fluidifier et contrôler le trafic sur l’ensemble du réseau autoroutier national 24/7. «Grâce à son mur d’image direct LED, à un pilotage à distance des équipements terrain (caméras, stations de données de trafic…) et de solutions d’aide à l’exploitation, la salle de contrôle délivre une information fiable en temps réel», détaille ADM dans sa communication. Plusieurs outils technologiques entrent dans la réalisation d’une telle performance. Il s’agit d’ADM Trafic Pro, (plateforme pour le suivi des interventions terrain, partagée par plusieurs parties prenantes comme le centre d’appel 5050, les directions régionales et les agents d’assistance), Smart SGE (pour le suivi de l’état des 1.651 ouvrages), la supervision des voies, la supervision du réseau de fibre optique et la supervision des outils technologiques. «Tout cela permet d’aboutir à une meilleure efficacité et une rapidité dans les prises de décisions», explique l’opérateur.

Renforcement de la sécurité
Pour renforcer la sécurité de ses clients-usagers et fluidifier le trafic, ADM dispose d’un patrimoine d’infrastructures composé de caméras de vidéosurveillance, de caméras thermiques et intelligentes pour les ouvrages névralgiques, de passages supérieurs équipés de vidéosurveillance, de panneaux à message variable, de stations de comptage et de réseaux de radios pour la communication inter-sites. Pour compléter ce dispositif centré sur l’usager, il est expliqué qu’«ADM a implanté des salles de contrôle centrales et régionales et a procédé à l’installation de sites de proximité de la Gendarmerie royale et de postes de secours de la protection civile sur le réseau autoroutier». D’ailleurs, ces infrastructures ont prouvé leur efficacité en termes d’assistance et d’intervention auprès des usagers de l’autoroute. Au courant de l’année 2020, les équipes d’ADM ont procédé à plus de 36.000 interventions dont 10.000 pour des pannes et l’assistance aux usagers, 4.000 dégagements d’obstacles et 5.000 interventions pour des accidents. Ainsi, les patrouilleurs ont parcouru plus de 3,6 millions de kilomètres pour veiller à la sécurité des usagers.

Le réseau du produit Jawaz étoffé
Toujours dans le cadre de sa stratégie de développement, ADM a veillé à faciliter l’accès au Pass Jawaz en densifiant son réseau de distribution physique et digital. Jouissant d’un succès grandissant auprès des usagers de l’autoroute, Jawaz compte désormais plus de 1,3 million de clients et a enregistré 48 millions de transactions en 2020. Et pour accompagner cet engouement, le réseau de distribution Jawaz a été étoffé. Il compte, aujourd’hui, 6.770 agences physiques, dont 22 en propre et le reste constitué en réseaux de partenaires M2T (Tasshilate et Chaabi Cash (2.400 points de vente)), Fawatir (4300) et Afriquia (50). Le réseau digital comprend, pour sa part, 35 canaux : 2 applications propres à ADM (Jawaz.ma et Jawaz Pro) et 33 partenaires M-Banking (10), E-Banking (7), Mobile Payment (13) et GAB (3). Le canal digital gagne forcément du terrain. En témoigne l’évolution de sa participation dans le chiffre d’affaires des recharges Jawaz, qui continue sur un trend croissant depuis 2019 (où il ne représentait que 35%). Au premier trimestre 2021, 57% des recharges Jawaz ont été effectuées via les canaux digitaux. Pour rappel, le réseau autoroutier national, qui s’étend sur 1.800 km à ce jour, comprend une infrastructure de 1.651 ouvrages d’art (344 ouvrages pour piétons, 549 passages supérieurs, 93 viaducs, 102 auvents et 168 passages inférieurs), à quoi s’ajoutent 102 gares de péages et 52 aires de repos. Ce réseau accueille près de 400.000 véhicules/jour allant jusqu’à des pics de 500.000 véhicules/jour, soit environ 1.200.000 clients-usagers quotidiens sur le réseau autoroutier ainsi que plus de 1.300.000 utilisateurs des Pass Jawaz empruntant les voies sans arrêt.

Sanae Raqui / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page