Éco-Business

Automobile : le Mondial de l’auto et l’Equip auto Paris sous le même toit pour la première fois (VIDEO)

Pour son grand retour, le Salon de l’industrie automobile, de garage et d’équipements de véhicules, Equip auto, a décidé de frapper fort, et promet mille et une nouveautés aux 81.000 visiteurs attendus (marques, sociétés et professionnels confondus). 

Pour la première fois en 2022, l’Equip auto Paris, prévu durant cinq jours, du 18 au 23 octobre, se tiendra avec le Mondial de l’auto sous une même bannière, créant ainsi la Paris automotive week, qui démarrera le 17 octobre, à la Porte de Versailles.

Les 1.000 sociétés et marques et 80.000 visiteurs professionnels attendus auront droit à d’autres nouveautés cette année, ont promis les organisateurs de l’évènement lors d’une réunion de présentation de la prochaine édition du salon, qui s’est tenue mercredi 6 juillet, à Casablanca.

Une conférence de presse qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée de presse internationale englobant Madrid, Tunis, Amsterdam, Paris, Milan, Alger, Casablanca et Istanbul.

Alors que de plus en plus d’automobilistes exigent d’accéder à des offres moins chères, et plus respectueuses de l’environnement, Equip auto promet à ses exposants une opportunité à même de valoriser leurs offres, leurs expertises et leurs savoir-faire en la matière grâce au «village du réemploi Equip auto Paris» ainsi qu’à la présence et la mobilisation de France auto Reman, Federec, Mobilians, des fédérations et associations partenaires du salon et celles de leurs membres.

Ce n’est pas tout, car Equip auto Paris a décidé de réinventer l’expérience de visite de son public en ajoutant une dimension expérientielle et innovante grâce à un tout nouveau démonstrateur plongeant les professionnels présents au salon dans l’évolution de leur activité actuelle et attendue dans les prochaines années.

Appelé «garage du futur», le concept, qui est dédié à tous les exposants du salon, profitera aux entreprises les plus innovantes, leur offrant un nouveau format d’exposition au sein du salon. Pour la petite parenthèse, le Garage du futur s’articulera autour de six thématiques telles que le garage écologique et durable, le garage intelligent et ses équipements connectés, ou celui à l’ère du véhicule électrique.

Le démonstrateur mettra aussi en lumière les enjeux de la maintenance électronique, et s’attardera sur le garage digital et celui à l’ère des carburants alternatifs et du rétrofit, tant pour les véhicules légers que les poids lourds. Avec toutes ces nouveautés, et la liste est loin d’être exhaustive, les visiteurs du salon seront, sans nul doute, agréablement surpris.

L’électrique au cœur d’Equip auto Paris 2022

L’électrique est là, il arrive… Pour le constater, il suffit d’ouvrir les yeux, notamment sur le marché américain où l’industrie de l’automobile 100% électrique est en plein essor, sous l’impulsion de Tesla et de ses modèles futuristes. En Europe de l’ouest, la tendance se confirme, et le marché marocain n’est pas en reste.

Même si, au niveau local, la vente des voitures hybrides et électriques pèse encore peu, elle est suffisamment importante pour susciter le débat. Si la motorisation thermique reste toujours dominante, et de loin, avec 81% pour le diesel et 18,68% pour l’essence (là où l’hybride et l’électrique ne pèsent que 0,28%), beaucoup alertent déjà sur l’avenir de certains segments, notamment ceux de la séparation et de la pièce de rechange.

«Le monde bouge, et nous sommes en train de suivre la tendance mondiale en ce qui concerne l’électrique», a fait remarquer, mercredi 6 juillet, Driss Guennoun, président du Groupement interprofessionnel de l’automobile du Maroc.

Le patron du Gipam, qui intervenait lors d’une réunion de présentation de la prochaine édition du salon equip Auto, qui aura lieu du 18 au 22 octobre à Paris, est convaincu qu’il faut se préparer maintenant car l’impact de l’arrivée de la voiture électrique sur le marché de la réparation et du rechange est inéluctable. Il faut qu’on se prépare au niveau de la formation et de l’information.

Les garagistes doivent se mettre à jour par rapport aux tendances, nouveautés et technologies relatives au marché de l’électrique. La mobilité et la connectivité vont tellement vite qu’il faut se mettre à niveau dès à présent afin de préserver les emplois actuels des garagistes indépendants et mettre en place les formations techniques qui s’imposent, conclut Guennoun.

Les plus optimistes estiment que ce n’est que progressivement, et plus tardivement, que les effets de l’électrification du parc se feront sentir. Le marché de la pièce de rechange va continuer à bénéficier d’une forte résilience.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO
Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page