Éco-Business

Assurances : la page des contre-performances tournée ?

Porté par la bonne tenue de la branche non-vie, le secteur des assurances a pu enregistrer un chiffre d’affaires de plus de 14,7 MMDH à fin décembre 2020, représentant une hausse de 3,3% en glissement annuel et de 1,7% d’un trimestre à l’autre.

Le secteur des assurances poursuit sa dynamique de croissance, tournant ainsi la page des contreperformances enregistrées au cours de l’exercice 2020. La reprise a en effet été amorcée au cours des derniers mois de l’année dernière, suite au déconfinement progressif annoncé en juin dernier, entraînant ainsi une certaine accélération de l’activité.


Selon les dernières statistiques de l’Autorité de contrôle des assurances et la prévoyance sociale (ACAPS), les compagnies d’assurances et de réassurance ont pu cumuler un chiffre d’affaires de 14,7 MMDH à fin mars 2021, en hausse de 3,3% par rapport à la même période de l’année dernière. D’un trimestre à l’autre, le secteur affiche une progression de 1,7%.

Une performance principalement portée par la bonne tenue de la branche non-vie, dont les primes se sont élevées à 9,7 MMDH à fin mars. Celles-ci se sont bonifiées de 4,9% par rapport au quatrième trimestre 2020, tirée entre autres par l’évolution du segment «Évènements catastrophiques» de +19%.

Elles sont suivies par les primes des accidents corporels qui se sont établies à près de 1,22 MMDH à fin mars, en hausse de 7,9%. Les primes émises dans le cadre de l’assurance «Incendie» se sont quant à elles chiffrées à 775,2 MDH, en progression de 25,8%.

L’autorité fait également état d’une hausse de 6,7% des primes de l’assurance automobile à 4,27 MMDH, et celles du transport ont enregistré une progression de 11,6% à 252,9 MDH. La branche vie a, quant à elle, emprunté le chemin inverse pour se limiter à 5,01 MMDH à fin mars, enregistrant ainsi une baisse de 4% par rapport au dernier trimestre de l’année précédente. Un retrait qui trouve son origine au niveau de l’épargne support Unités de comptes qui affiche la plus forte baisse du segment, soit -8,5% à fin mars 2021.

Au cours des trois premiers mois de l’année, le montant global des prestations et frais payés par les compagnies d’assurances et de réassurance s’est établi à 7,26 MMDH, en retrait de 5% par rapport au trimestre précédent. Les charges d’acquisition globales se sont au contraire élevées à 1,15 MMDH, en amélioration de 4,9%.

De leur côté, les frais de gestion se sont établies à près de 1,18 MMDH en retrait de 13,7% par rapport à T4-2020. S’agissant de la branche non-vie, les primes émises ont augmenté de 3% à 1,7 MMDH à fin mars. Le cumul a grimpé de 6,3% à 9,3 MMDH à la même période. La structure des primes montre la prédominance de l’automobile avec 4,2 MMDH à fin mars 2021.

En matière de placements, on note que la configuration n’a quasiment pas changé par rapport aux mois précédents. Les actifs de taux représentent 52%, suivis des actifs actions avec 42%. L’immobilier représente 4%. Les placements se sont établis à 177 MMDH, soit une hausse de 1,7%. 

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page