Éco-Business

Afriquia Gaz : baisse de 10,9% du chiffre d’affaires

Le producteur de GPL affiche des résultats en baisse en raison des effets de la crise sanitaire. L’effort d’investissement se réduit aussi. L’endettement net se retrouve, quant à lui, allégé au terme du troisième trimestre.

Troisième trimestre particulier pour le distributeur de GPL. Afriquia Gaz a dû composer avec le prolongement de l’état d’urgence sanitaire et la variation du prix de reprise indexé sur le cours mondial du GPL. L’opérateur a par ailleurs connu une reprise partielle des ventes de gaz en vrac, destinées aux industriels. Combinée à l’effort continu de l’activité commerciale du groupe, cette reprise a permis aux tonnages écoulés par Afriquia Gaz de se bonifier respectivement de 1,9% pour le trimestre et 3% pour les 9 premiers mois de l’année 2020. Cela n’a cependant pas empêché le chiffre d’affaires de s’inscrire en baisse de 1,6% sur les trois derniers mois et se limiter à 1,3 MMDH. Les revenus cumulés des 9 premiers mois de l’année s’affichent, quant à eux, à 4,16 MMDH, en repli de 10,2% par rapport à la même période de l’année 2019.


Une baisse qui a été impactée notamment par la baisse du prix de reprise et la décélération des ventes de gaz en vrac, en raison du recul de l’activité de certains secteurs durement touchés par la crise. L’effort d’investissement s’est également réduit. Au cours du troisième trimestre, le total des investissements s’est, en effet, établi à 71,9 MDH, en baisse de 27,9% par rapport à la même période de l’année précédente portant pour l’essentiel sur l’injection des bouteilles neuves. Au terme des 9 premiers mois de l’année, le montant des investissements diminue de 22,9%, comparativement à la même période de l’exercice écoulé, passant de 336,6 MDH à 259,6 MDH. Par ailleurs, la trésorerie de la société se retrouve excédentaire. En effet, à fin septembre 2020,

Afriquia Gaz affiche un endettement net négatif. Cet excédent ressort à 131,4 MDH, contre un besoin de 850 MDH, un an plus tôt. En consolidé, le groupe affiche plutôt un endettement de 543,7 MDH à fin septembre 2020, contre 1.744,3 MDH un an auparavant. Le chiffre d’affaires consolidé enregistre, quant à lui, une baisse respectivement de 2,9%, pour le trimestre, et de 10,9% pour les 9 premiers mois de l’année 2020, comparativement aux mêmes périodes de l’exercice précédent.

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page