Éco-Business

African digital summit 2016 : L’évènement monte en gamme

Une hausse de 20% de participation est enregistrée. Le programme s’enrichit de 2 nouveautés majeures.


«Nous avons reçu 1.600 inscriptions parmi lesquelles nous en avons validées 1.200, ce qui représente une hausse de 20% par rapport à l’année dernière». C’est le bilan dressé en termes de participations, lors la 1re journée du l’African Digital Summit (ADS) 2016 par le président du Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) et fondateur de l’évènement, Mounir Jazouli. Un bilan qui pour le président doit cependant être évalué surtout sur le plan qualitatif. «l’ADS enregistre désormais la participation de professionnels et d’experts issus de tous les continents», se rejouit Jazouli. Une renommée que le président explique avant tout par la richesse du contenu de l’évènement.

À ce sujet, il faut souligner que l’ADS 2016 s’est enrichi de deux innovations majeures, notamment le «Digital Garden», un espace dédié aux startups permettant de mettre ces dernières en contact avec les annonceurs/marques et acteurs d’autres technologies ainsi que les Trophées «Moroccan Digital Awards», qui seront également décernés aux meilleurs dispositifs digitaux et aux marques les plus digitalisées au Maroc avant de couvrir tout le continent dans un deuxième temps». Ces innovations visent selon Jazouli à répondre à deux enjeux respectifs. «Notre ambition est de faire de l’ADS une plateforme de réseautage entre les acteurs du digital et de la technologie au niveau international», annonce le président. Deuxième enjeu majeur de l’évènement pour Jazouli, faire du sommet «une occasion d’apprentissage mutuelle, de benchmarking et de montée en compétence et un lieu de découvertes des dernières tendances du domaine», ce qui selon lui créera inévitablement une émulation au niveau des acteurs locaux. Enfin confie le fondateur : «notre ambition à termes est de faire de l’ADS le rendez-vous africain du digital et de la technologie et de Casablanca la capitale africaine en la matière». Un positionnement en vue duquel l’équipe du GAM entend porter le nombre de participants africains de 9 actuellement à une cinquantaine à moyen terme.

Pour rappel, l’African Digital Summit regroupe, chaque année à Casablanca, les professionnels du marketing et du digital d’Afrique et des autres continents, annonceurs, médias, éditeurs et agences. L’évènement qui en est à sa 3e édition cette année est dédié au développement des écosystèmes du digital et de l’économie numérique en Afrique. Quant au GAM, il est l’unique représentant des annonceurs et des marques au Maroc depuis sa création en 1984. L’organisation compte actuellement une centaine de membres de toutes tailles et de tous les secteurs d’activité (multinationales, grands groupes nationaux, PME) représentant plus de 95% des investissements publicitaires au Maroc. Le GAM est par ailleurs membre de la «World Federation of Advertisers» depuis 1989 et membre élu de son Comité exécutif depuis 2012.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page