Éco-Business

Africa Agri Forum : le Maroc à l’honneur

La 7e édition de l’Africa Agri Forum, organisé par i-conférences en partenariat avec OCP Africa et avec l’appui de l’Union africaine, se tiendra les 5 et 6 avril prochains à Yaoundé.

Après six éditions tenues à Abidjan et Libreville, l’Africa Agri Forum a choisi une nouvelle destination pour 2021. En effet, la 7e édition de ce forum aura lieu à Yaoundé, au Cameroun. Et le Maroc sera l’invité d’honneur de cette édition, qui connaîtra la participation du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts du Maroc. Une manière de renforcer la coopération entre les acteurs agricoles en Afrique centrale et au Maroc et de partager l’expérience et la vision du gouvernement marocain pour développer le secteur à travers le Plan Maroc Vert.


Ce forum, notent les organisateurs, donne l’occasion à plusieurs experts des secteurs agricole et agro-industriel de mieux appréhender les modèles de développement agricoles, les voies vers une agriculture durable et résiliente et les chaînes de valeur agricole. Il leur permet également de comprendre le développement des filières, l’innovation et les technologies ainsi que l’impact de la Covid-19 sur le secteur agricole et la sécurité alimentaire. Covid-19 oblige, cette édition de l’Africa Agri Forum se tiendra sous un format hybride, en présentiel pour une capacité maximale de 200 participants et en retransmission virtuelle donnant l’opportunité aux participants à travers le monde de participer activement à cette édition et d’interagir avec les acteurs africains.

Ainsi, les participants physiques et les participants en ligne auront la possibilité d’organiser des réunions, d’interagir avec les intervenants, de visiter les stands et d’accéder à tous les panels, keynotes, innovations sessions et démonstrations. Pour Josefa Sacko, de la Commission de l’Union africaine (CUA), chargée de l’Économie rurale et de l’agriculture, «Africa Agri Forum est une belle opportunité en Afrique centrale pour organiser ce genre d’échange d’expériences, d’informations». Elle estime qu’ «aujourd’hui le défi est de mobiliser et de sensibiliser encore plus de personnes, toutes les parties prenantes de la région, tant au niveau ministériel qu’au niveau des techniciens, des experts de la région pour échanger et définir les axes stratégiques pour la transformation de l’agriculture dans notre continent».. 

S.N / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page