Éco-Business

2022, une année charnière pour le tourisme (Edito)

L’industrie touristique est sur le point de retrouver entièrement son niveau d’avant Covid-19. Cette récupération concerne l’ensemble des indicateurs. De ce fait, l’activité du secteur affiche des perspectives prometteuses pour l’année 2023.

Au moment où le secteur touristique a progressé à hauteur de 5,5% en moyenne entre la période 2000 à 2019 avec une contribution de 7% au PIB avant la pandémie, l’objectif est, désormais, à l’issue de ce contexte de relance touristique, d’accélérer progressivement la cadence en doublant le chiffre réalisé en 2019. D’une part, en captant l’équivalent de 17 millions de touristes à l’horizon 2026.

De l’autre, en atteignant 26 millions de touristes d’ici 2030. Pour le ministère du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, cette montée en puissance tire sa pertinence de l’évolution des taux de récupération depuis la réouverture le 7 février 2022 de l’espace aérien aux vols au départ et à destination du Maroc.

Dans ce sens, l’industrie touristique est sur le point de retrouver entièrement son niveau d’avant Covid-19 qui a enregistré l’arrivée de 12,93 millions et 78,7 MMDH de recettes touristiques en devises. Cette récupération, qui s’est révélée nettement robuste qu’attendue, concerne à la fois les arrivées et nuitées, au même titre que les recettes touristiques et le trafic aérien, ce qui témoigne d’un retour à la normale à partir de la saison 2023. En chiffres, le taux de récupération des touristes a atteint actuellement près de 80% à fin octobre 2022 au Maroc contre 70% de moyenne mondiale selon le ministère de tutelle.

Les perspectives 2023 s’annoncent favorables
Le constat est le même pour les recettes de voyages, sous l’effet de la reprise, dont le taux de récupération est passé de 103,4% à fin septembre à 106% à fin octobre 2022 en comparaison avec les mêmes périodes de l’année de référence de 2019 selon l’Office des changes. De ce fait, les recettes ont plus que doublé, passant de 28,56 MMDH à fin octobre 2021 à 71,10 MMDH à fin octobre dernier.

Pour sa part, le trafic aérien cumulé de janvier à fin novembre 2022 a enregistré, pour sa part, l’arrivée de 18,4 millions de passagers pour l’ensemble des aéroports marocains durant les onze premiers mois de cette année, soit un taux de récupération de 80% par rapport à la même période en 2019, selon l’Office national des aéroports (ONDA).

Aujourd’hui, pour arriver à 25 millions de passagers cumulés durant l’année de référence de 2019, les aéroports doivent accueillir l’équivalent de 6,5 millions de passagers d’ici fin 2022 pour arriver à cet exploit. Ces résultats sont de bon augure pour l’activité touristique dont les perspectives s’annoncent favorables avec un retour à une forte croissance touristique dès la saison 2023.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page