Auto

Maserati Grecale : le Levante a enfin son “fratello”

La marque au trident vient de dévoiler la version définitive de son SUV intermédiaire. Rival direct du Macan de Porsche, le Grecale peut compter sur son look sexy, son intérieur connecté et raffiné, ainsi que ses puissants moteurs électrifiés.

Très attendue par les fans de Maserati, la révélation du Grecale devait se faire initialement l’an dernier. Sauf que la crise des semi-conducteurs est passée par là. Cette semaine, la marque au trident a enfin levé le voile sur ce petit frère («fratello» en italien) du Levante qui vient élargir sa gamme vers le bas.

Le Grecale, dont le nom correspond à un vent méditerranéen, affiche clairement sa filiation esthétique à la famille Maserati. Il n’y a qu’à voir sa face avant dont les projecteurs s’inspirent de la supercar MC20, bien que certains les trouvent similaires à ceux d’un SUV Ford Puma.

Par sa forme incurvée, la calandre respecte à la lettre les codes du style Maserati, tandis qu’à l’arrière, on note des blocs de feux plutôt fins, une lunette inclinée, et surtout, des montants de custode crayonnés dans la veine du Levante, d’autant plus qu’ils reçoivent un petit trident. Autre détail extérieur très typé aux productions du trident : les trois petits évents disposés au niveau des ailes avant.

Avec 4,85 mètres de longueur, le Grecale est tout sauf compact et ne rend finalement que 15 cm à son grand frère. Un gabarit suffisant pour abriter 5 places dont l’habitabilité promet d’être généreuse au vu de l’empattement annoncé à 2,90 m (8 cm de plus qu’un Stelvio). Le volume du coffre, lui, se chiffre entre 535 et 570 litres selon les versions, puisqu’il est question, entre autres, de motorisations hybrides.

L’ambiance intérieure verse à fond dans le numérique avec pas moins de trois écrans : un premier servant au cockpit digital et deux dalles superposées au niveau de la console centrale. À la page sur le plan multimédia, le Grecale se veut aussi hautement luxueux par ses matériaux et sa présentation avec des cuirs et des revêtements raffinés, travaillés avec un grand souci du détail.

Au chapitre mécanique, le Grecale se présente en trois versions dites : GT, Modena et Trofeo. Les deux premières s’animent d’un quatre cylindres 2.0 à hybridation légère (48 volts) et développent respectivement 300 ch et 330 ch., pour un couple identique de 450 Nm. La troisième (Trofeo) reçoit un V6 biturbo dont la puissance de 530 ch et le couple maximal de 620 Nm font du Grecale une fusée de route avec le 0 à 100 km/h exécuté en 3,8 secondes et une vitesse maxi de 285 km/h !

Cela, sachant qu’en 2023, une version 100% électrique, baptisée «Folgore», s’ajoutera au catalogue, promettant une belle autonomie grâce à une batterie de 105 kWh. D’ici là, le Grecale est attendu dans les showrooms pour le second semestre 2022 et devrait apporter une belle bouffée d’air (commerciale) à Maserati. S’il croisera sur son chemin des concurrents allemands et sportifs comme les Audi Q5 Sportback, BMW X4 et Mercedes GLC Coupé, il aura surtout à croiser le fer avec son rival direct, le Macan de Porsche.

En cela, il pourra compter sur sa sulfureuse et sportive version (Trofeo), mais aussi sur des exécutions encore plus distinctives, en termes de finition avec même une teinte extérieure exclusive.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO AUTOMOBILE

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page