Auto

Industrie : Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, la rupture se précise

Vingt-quatre ans après que Renault et Nissan se sont dit oui (1999) et sept ans après que les deux partenaires ont accepté de mettre du piment dans leur relation tumultueuse en s’essayant à un ménage à trois avec Mitsubishi (2016), la «Triplice» est en train de rendre les armes. L’alliance entre la firme au losange et les deux constructeurs japonais battait de l’aile depuis quelques années et il était de notoriété publique que la rupture n’était qu’une affaire de temps. C’est désormais presque officiel. L’AFP vient en effet de relayer dans une dépêche un email interne de Renault, une sorte de nécro lapidaire du «couple franco-nippon». «L’alliance Renault-Nissan s’arrête au 6 novembre. Donc, à partir de cette date, plus aucune communication avec Nissan», y est-il indiqué.

Après les économies d’échelle, l’économie de mots. Plus d’infos devraient être partagées prochainement par les constructeurs en question. Concrètement, la réorganisation stratégique des trois ex-partenaires ne s’apparentera pas aux 12 travaux d’Hercule. Les liens s’étaient desserrés ces dernières années. Seule la centrale d’achat commune, qui emploie 1.400 salariés, pose réellement question. Pour le reste, chacune des parties de la «Triple Alliance» travaillait dans son coin, faisait «chambre à part».

Mehdi Labboudi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les actualités économiques récentes sur votre WhatsApp

FLO Retail & Shoes : ouverture d’une succursale au Morocco Mall



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page