Auto

Ford Ranger : tout nouveau, tout beau

La marque à l’Ovale bleu lève  le voile sur la nouvelle génération du Ranger.  Un pick-up beau, sophistiqué  et toujours appelé à barouder aux quatre coins du globe.

La semaine dernière, Ford a dévoilé la nouvelle génération de son pick-up phare, le Ranger. Contrairement au gros «truck» F-150 qui est cantonné au marché US, le Ranger a une vocation plus mondiale et se voit assemblé dans plusieurs usines de l’hémisphère Sud, à savoir, la Thaïlande et l’Afrique du Sud. D’où les premières images de ce modèle qui a été révélé en version conduite à droite.

Question style, cette nouvelle génération se veut un brin inspirée du F150, comme le laissent clairement deviner les projecteurs avant et leur feux de jour à LED en forme de «C». Une signature lumineuse avec laquelle les blocs de feux arrière affichent une certaine harmonie. Le reste de la carrosserie se veut cubique et musclé, tandis que la benne reçoit toujours un couvercle à volet coulissant. Question dimensions, le Ranger 2022 conserve sa longueur qui se chiffre à 5 mètres 36 et contribue à son look massif. Dans l’habitacle, le Ranger 2022 a subi une totale refonte.

Objectif : offrir une ambiance intérieure moderne, voire sophistiquée pour un pick-up. Il en va ainsi pour l’instrumentation 100% numérique, puis surtout de l’interface multimédia Sync 4 qui s’affiche sur une immense dalle tactile verticale de 12 pouces. Cette dernière centralise un maximum de fonctions et fait que la console centrale ne conserve que quelques boutons à sa base.

Parmi les autres équipements sophistiqués, citons un chargeur sans fil pour smartphone, l’alerte de franchissement involontaire de ligne, ainsi qu’un sélecteur électronique de modes de conduite. Authentique franchisseur, le Ranger pourra compter sur un nouveau système avancé de transmission à quatre roues motrices à prise permanente. D’ailleurs et du fait de sa vocation de pick-up polyvalent, baroudeur et hautement endurant, ce nouveau Ranger a été testé dans des conditions extrêmes, durant plusieurs mois de développement et sur différents types de terrain. Sous son capot, ce costaud pourra compter sur deux moteurs diesel, en l’occurrence un 4 cylindres biturbo et un tout nouveau V6 de 3.0 litres de cylindrée. Seul hic, cet Américain se fera désiré pour un an sur certains marchés, comme le Maroc où il ne pointera le bout de son capot qu’à partir du quatrième trimestre de 2022.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO Auto

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page