Auto

DOSSIER AUTO. Eric Fulcheri : “Aux managers et dirigeants, nous proposons un pack VIP”

Eric Fulcheri.
Directeur général d’Arval Maroc

Tout d’abord, quelles ont été vos priorités depuis votre nomination en décembre dernier à la tête d’Arval Maroc ?
Je suis arrivé dans un contexte et une période compliqués, marqués par l’impact de la pandémie durant l’année 2020. Notre priorité principale était de garantir la stabilité de l’entreprise sur le volet humain et commercial. Nous avons continué à suivre la sécurité des collaborateurs en mettant en place toutes les mesures nécessaires pour leur permettre de travailler dans des conditions sanitaires rassurantes et surtout de garder leurs motivations intactes afin de mieux servir nos clients. Sur le plan commercial, nous avons mis en place une stratégie de reconquête et de réassurance de nos clients et prospects qui sont également passés par une phase difficile en leur proposant des solutions et des alternatives personnalisées pour se focaliser sur leurs métiers et nous laisser gérer leur mobilité d’une manière optimisée. Ma seconde priorité consiste à déployer le plan stratégique Arval Beyond au Maroc. Il s’agit du nouvel état d’esprit du groupe Arval. Au-delà du renforcement du business model historique de l’entreprise basé sur le véhicule, nous ambitionnons de devenir la référence du secteur en termes de mobilité durable. Cela, en proposant à nos clients des solutions de mobilité intégrée, en les accompagnant dans leur transition énergétique et en leur garantissant la simplicité via des produits et services à la fois flexibles et connectés. Ce plan contient par ailleurs une forte dimension humaine avec l’adhésion et la motivation de nos collaborateurs qui en sont un élément clé, sans oublier les engagements sociaux et environnementaux qui ont toujours fait partie de notre ADN.


Qu’est-ce qui distingue Arval Maroc des autres opérateurs de la LLD ?
À l’international, le Groupe Arval est en train de faire évoluer son rôle de loueur de voiture longue et moyenne durées vers celui d’acteur incontournable de la mobilité durable avec tout ce que cela implique en termes de produit et services, de partenariats, d’outils digitaux et de compétences.
Au Maroc, nous avons toujours été différents des autres opérateurs en mettant l’accent sur notre approche qualité et RSE au profit de nos clients et partenaires. Nous nous basons aussi fortement sur notre dimension internationale (NDLR : Arval est présent dans 30 pays et occupait en 2020 la place de leader sur le marché LLD en Europe) pour accompagner nos clients partout où ils se trouvent, sans oublier bien entendu l’apport commercial que la BMCI peut nous apporter.

Au sein d’Arval, comment est perçue la notion de «voiture de manager» ?
Chez Arval Maroc, nous proposons une offre de véhicules à 360°, pour de multiples usages, des véhicules utilitaires légers pour la distribution des marchandises aux citadines, en passant par des compactes pour les commerciaux qui sillonnent les routes du royaume tout au long de l’année et avec une offre dédiée et «marketée» selon les attentes des managers et des dirigeants à qui nous proposons un pack VIP. Ce package que nous commercialisons depuis quelques années permet aux bénéficiaires d’avoir contractuellement un certain nombre de services exclusifs comme une ligne téléphonique dédiée sans attente, un véhicule de remplacement de la même catégorie même pour les interventions ne dépassant pas les 2h, la carte verte pour une couverture d’assurance internationale, etc.

Qu’en est-il de la mobilité verte ? Avez-vous des véhicules hybrides dans votre parc roulant ?
La mobilité verte n’est pas un sujet nouveau chez Arval Maroc. Je tiens à rappeler que notre premier véhicule hybride au Maroc remonte à plus de 10 ans. Nous étions le premier opérateur privé à acquérir une berline hybride dès son lancement par Toyota du Maroc. Nous avons fait la même chose avec Renault au lancement de la Zoé, en étant le premier et l’unique opérateur du marché à commander un véhicule électrique. Ce sont des investissements coûteux certes, mais ils nous permettent de tester ces nouvelles technologies en interne et mettre en évidence leurs avantages et inconvénients dans une flotte automobile avant de les proposer à nos clients. Dans le cadre du plan Aval Beyond que j’ai cité plus haut, nous souhaitons par ailleurs accompagner de manière déterminée -mais souple- l’inéluctable disparition à moyen terme des motorisations diesel car, selon nous, ce sont les motorisations hybrides (classiques et plug-in) qui vont devenir un nouveau standard de marché. Nous conseillons déjà nos clients dans ce sens en essayant d’optimiser au maximum les coûts opérationnels et les prix de revente de cette catégorie de véhicule afin d’obtenir un TCO attractif. Notre flotte de véhicules hybrides ne cesse d’augmenter, et nous sommes d’ailleurs fiers d’accompagner un nouveau client dans le domaine pharmaceutique avec une flotte de plus de 70 véhicules 100% hybrides à livrer dès la semaine prochaine.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco Auto

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page