Auto

COTY Morocco 2022 : une 3e édition sous le signe de l’innovation

Un jury élargi à 11 membres  et présidé par une femme,  de nouveaux critères d’évaluation et une meilleure prise en compte du rapport prix/prestations et du respect de l’environnement. Tels sont les nouveaux aspects de l’édition 2022 de COTY Morocco.

Et de trois pour l’élection «Car Of The Year Morocco». Toujours organisée par l’Aivam (Association des importateurs de véhicules au Maroc), cette élection, qui a pour but d’élire la voiture de l’année au Maroc, a connu cette semaine ses premières phases, à savoir la constitution du jury et l’élection de son président, ainsi que l’annonce des 7 modèles finalistes parmi les voitures en lice cette année.

Toujours en présence d’un notaire, en l’occurrence Me Majid Benjelloun Zahr, les membres du jury de la dernière édition se sont réunis pour se prononcer sur la candidature de nouveaux membres. Parmi eux, Essam Chraibi (Wandaloo) et Morad El Khezzari font leur entrée cette année, s’ajoutant à Hicham Smyej, Jalil Bennani, Moulay Ahmed Belghiti, David Jérémie, Mehdi Laaboudi, Mohamed Akisra, Nabil Sbaï Tanji, Leila Benjelloun et Khadija Dinia.

Cette dernière a été élue présidente du jury, ce qui constitue une première dans l’histoire de cette élection. Outre l’élargissement du jury à 11 membres, l’édition de cette année a innové en ce qui concerne les critères d’évaluation. Ils sont désormais au nombre de 5, en l’occurrence : le design, l’innovation, l’habitabilité et aspects pratiques, le rapport prix/prestations et, enfin, le respect de l’environnement. Ces deux derniers critères profitent d’un coefficient multiplicateur par deux.

Celui-ci, ainsi que la révision des critères notés, a pour but de «les aligner davantage sur les motivations d’achat des automobilistes marocains, mais aussi pour les orienter vers les enjeux actuels et futurs en matière d’industrie automobile», a expliqué Hicham Smyej qui a soumis cette révision aux membres du jury et à l’Aivam. Quant aux modèles en lice (photo), ils étaient au nombre de 18, à savoir (et par ordre alphabétique) : Audi A3 Sportback, Citroën C4, Dacia Logan, Dacia Sandero, Hyundai Creta, Hyundai i10, Hyundai Tucson, Kia Sorento, Mercedes-Benz Classe C, Renault Express, DFSK Seres 3, Seat Arona, Skoda Octavia, Toyota Yaris, Toyota Corolla Cross, Volkswagen Caddy 5, Volkswagen Golf 8 et Volkswagen T-Roc.

Au terme des évaluations minutieusement réalisées par les 11 membres du jury, dont on rappellera qu’ils ont toute la légitimité en vertu de leur expérience et de leurs connaissances maîtrisées dans l’automobile, la liste des 7 finalistes a été arrêtée. Il s’agit des modèles qui ont vu leur nom le plus cité par les membres du jury, au terme d’une évaluation purement statique. Il s’agit des : Citroën C4, Dacia Sandero, Hyundai Tucson, Kia Sorento, Mercedes-Benz Classe C, Toyota Yaris et Volkswagen Golf 8.

À l’inverse, ces sept modèles ont été tour à tour testés sur route par l’ensemble des membres du jury qui ont ensuite procédé à une notation qui, elle aussi, répond à un système revisité pour éviter qu’un véhicule soit injustement ou exagérément favorisé plutôt qu’un autre.

Au passage, on rappellera que pour être éligible, un modèle doit avoir été commercialisé entre le 1er janvier et le 31 décembre de l’année précédente (2021), qu’il doit s’agir d’un tout nouveau véhicule (et non d’une version restylée) et que son prix de base ne doit pas dépasser une valeur de 400.000 DH hors taxes, soit 480.000 DH en TTC, ce qui correspond au premier seuil de la taxe de luxe.

Les notes et évaluations de chaque membre du jury, mentionnées sur des bulletins, ont été communiquées au notaire, sous pli fermé. Le décompte des votes permettra de dégager une seule gagnante qui sera proclamée «Car of the year» Morocco 2022. Enfin et comme le veut la tradition, l’annonce de la grande gagnante fera l’objet d’une soirée prévue au courant du mois de mai en présence des dirigeants des différents distributeurs de marques automobile, membres de l’Aivam, ainsi que leurs partenaires et sponsors de l’évènement.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO AUTOMOBILE

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page