Auto

Citroën AMI : l’avenir de la mobilité déjà démocratisé pour les Marocains

Fabriquée au Maroc dans l’usine Stellantis (ex-PSA) de Kenitra, la Citroën AMI a débuté sa carrière d’abord en investissant les marchés d’export. Après avoir décroché quelques marchés locaux (Barid Al-Maghrib), voilà que la plus petite des Citroën est proposée aux clients particuliers. L’AMI, c’est une biplace qui entend plus plaire par sa simplicité d’usage que par son design fun et décalé. Elle est d’abord là pour proposer une nouvelle approche de la mobilité urbaine. Comment ? En proposant le strict minimum à bord, mais dans un espace habitable assez pratique (espaces de rangements, connectivité), puis surtout, une facilité d’utilisation.

En effet, l’AMI dont le moteur électrique (de 6 kw) dispose d’une autonomie de 75 kms, se recharge complètement en 3 heures via une simple prise électrique (220-230 V). Avec ses 2,41 m de longueur, elle a tout pour surmonter le stress de la ville (embouteillages, stationnement), tandis que sa vitesse maxi n’excède pas les 45 km/h. Le tout, moyennant un prix inférieur à 100.000 DH, voire une mensualité débutant à partir de 489 DH/mois. Economique à l’acquisition, l’AMI l’est encore plus à l’usage avec, outre les économies liées à son énergie, un faible budget alloué à son entretien, puisqu’il s’agit d’une auto 100% électrique (pas de vidange à faire, ni de courroie à changer…), montée sur des roues chaussées de pneus 14 pouces et aux freins moins sollicités qu’une auto thermique, et donc plus endurants dans le temps. De quoi faire évoluer les mentalités, au-delà des early-adopters et faire aimer définitivement la voiture électrique.


Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO Auto


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page