Archives

L’agenda de la nouvelle rentrée

En attendant la nomination royale, le gouvernement gèrera toujours les affaires courantes, jusqu’à la présentation de la politique générale en vue d’obtenir le vote de confiance des députés. Le cadre des alliances reste quant à lui tracé avec précision, de même qu’un tête à tête entre Benkirane et El Omary n’est pas exclu si l’actuel chef du gouvernement est mandaté pour mener les concertations devant aboutir à la formation de la nouvelle majorité.

La session parlementaire en perspective
D’un autre côté, quatre jours séparent les nouveaux députés de leur première séance inaugurale de cette nouvelle législature marquée traditionnellement par le discours du souverain devant les élus de la nation. En attendant la nomination par le roi du nouveau chef du gouvernement au sein du parti vainqueur aux élections, comme le stipule la Constitution, Abdelilah Benkirane a publié successivement deux communiqués dans lesquels il incite tous les membres du bureau politique ainsi que les militants de s’abstenir de donner toute «déclaration relative aux alliances, ainsi que les commentaires des résultats des élections législatives». L’attitude observée par le chef de l’Exécutif est motivée par la nécessité de rester en conformité à la Constitution et ce, jusqu’à la nomination royale du nouveau président du gouvernement. 


Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page