Sports

Sports équestres : Noor Slaoui, jeune prodige qui voit grand !

Basée en Angleterre, la jeune femme a choisi de s’installer dans ce pays où l’équitation est une discipline reine et où le cheval est omniprésent.

La passion étant la source principale qui guide l’exploit, Noor Slaoui, 27 ans, fait partie des rares sportifs marocains qui ont choisi de vivre de leur passion. La première cavalière marocaine à participer au Mondial du Lion, un concours international qui se déroule sur les terres du parc départemental de l’Isle Briand, au Lion d’Angers, a la vocation d’aller plus loin dans sa carrière, elle qui a occupé avec son cheval «Casablanca II», la 25e place dans ce championnat prestigieux, à l’issue du dressage qui a eu lieu en octobre 2022.

Basée en Angleterre, la jeune femme a choisi de s’installer dans ce pays où l’équitation est une discipline reine et où le cheval est omniprésent. Noor Slaoui entretient une relation très particulière avec les chevaux. Elle a été, dès son plus jeune âge, persuadée que cet amour la mènera à concrétiser son rêve de briller dans le monde professionnel : «Il faut viser la lune pour arriver sur les étoiles», disait-elle. La discipline, peu connue, à laquelle participe Noor Slaoui, est un triathlon équestre qui comprend trois épreuves distinctes et successives : le dressage, qui sert à démontrer l’élégance des mouvements du cheval, le cross-country, où le cavalier est appelé à parcourir des obstacles naturels et fixes et enfin, le saut d’obstacles, un test qui nécessite de la précision.

En plus d’être brillant dans les trois disciplines, le cavalier devra collecter le maximum de points à chaque épreuve, et aura une note finale sur la base des prestations enregistrées lors des trois compétions. Le concours «complet», comme son nom l’indique, est l’une des trois disciplines équestres inscrites au programme des Jeux olympiques, avec le dressage et le saut d’obstacles, et l’une des huit prévues aux Championnats du monde d’équitation, appelés Jeux équestres mondiaux. Noor vit aujourd’hui dans sa propre écurie à Oaksey, qu’elle dirige avec son associée, Déborah Fellous.

Leur objectif commun est d’élever et de faire courir des chevaux de tous âges et à tous les niveaux. Pour le compte des prochaines échéances, elle s’est fixé un objectif clair : représenter le Maroc aux JO de Paris. «Je vais tout faire pour y arriver», a-t-elle promis, ajoutant qu’elle espère ne pas être la seule à choisir cette orientation sportive. En 2023, Noor s’attend à un calendrier sportif intense. Elle sera présente dans plusieurs compétions internationales, notamment dans le circuit Coupe des nations, prévu en août/septembre 2023. Son objectif à court terme est de consolider son expérience pour se hisser, avec ses chevaux, à un niveau supérieur qui lui permettra de participer à d’autres compétions de haut niveau.

Rachid Mouhab & Momar Diao / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page