Sports

Mondial-2022 : le Maroc arrache le nul face à la Croatie (0-0)

Le Maroc a arraché un nul précieux (0-0) face à la Croatie, vice-championne du monde, mercredi au stade Al Bayt à Al Khor, en match de la 1ère journée du groupe F de la Coupe du monde de football Qatar 2022.

A l’entame de la rencontre, l’équipe nationale a montré un visage offensif en menant des contre-attaques par le biais de Hakim Ziyech, Achraf Hakimi et Youssef En-Nseyri.

Pour y faire face, les croates ont baissé le rythme du jeu dans une tentative de contenir la lancée des éléments nationaux, dont En-Nseyri qui a failli surprendre le gardien croate avec une tête à la 17e minute.

Les tentatives des Lions de l’Atlas de percer la défense croate ont donné lieu à une faute sur Hakimi (20e) à la limite de la surface de réparation, exécutée par Ziyech qui a buté sur le mur de la défense.

Les hommes de Walid Regragui ont entamé cette première période sans complexe, avec une construction offensive et une bonne discipline tactique, ainsi qu’une pression constante sur le porteur du ballon.

Confinés au milieu du terrain, les coéquipiers de Luka Modric ont opté pour les passes longues vers la surface de réparation marocaine pour tenter d’ouvrir la marque.

Le trio Hakim Ziyech, Youssef En-Nesyri et Achraf Hakimi a dynamisé la ligne offensive de l’équipe du Maroc qui a donné du fil à retordre à la défense adverse, notamment du côté du flanc droit.

Le gardien de l’antre des Lions de l’Atlas Yassine Bounou s’est quant à lui illustré vers la fin de la première période (44e) en arrêtant une réelle occasion d’ouvrir la marque pour les Croates.

De retour des vestiaires, une nouvelle occasion s’est présentée à Josko Gvardiol (51e) mais elle a été repoussée par le dernier rempart marocain.

Achraf Hakimi a répliqué à la 63e minute et a failli donner l’avantage au Maroc d’un coup arrêté, dévié par le gardien croate Dominik Livakovic, l’une des meilleures occasions qui se sont présentées à l’équipe nationale.

Les deux équipes ont déroulé un jeu ouvert lors de cette seconde période pour tenter d’ouvrir la marque avec des occasions créées par les deux camps.

Pour dynamiser davantage l’aspect offensif de l’équipe nationale, le technicien Walid Regragui a lancé dans l’arène Abderrazak Hamdalah et Abdelhamid Sabiri, des changements qui ont marqué de leur empreinte le jeu des Lions de l’Atlas, plus entreprenants, mais sans pour autant réussir à faire la différence.

Les protégés de Walid Regragui ont assuré l’essentiel dans ce match et empochent un précieux point, surtout pour le moral, avant d’affronter la Belgique dimanche.

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page