Sports

Le verdict de la FIFA reporté à début juin

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Le groupe de travail de la FIFA chargé d’évaluer les candidatures à l’organisation de la Coupe du monde 2026 décide de reporter la publication de son rapport d’une semaine. 

Cette nouvelle décision laisse planer le doute, une nouvelle fois, sur la conformité du processus de la FIFA pour la désignation du pays hôte de la Coupe du monde 2026. La remise du rapport de la Task Force (groupe de travail) était prévue initialement le 29 mai, la FIFA a repoussé cette échéance pour «début juin», a déclaré une source de la FIFA à l’AFP. La Task Force convoque aussi les deux candidats, le Maroc et le trio nord-américain (Canada-Mexique-USA) pour une réunion au siège de la FIFA à Zurich (Suisse), le 30 mai. L’ordre du jour serait de «demander des compléments d’informations et des explications sur des aspects techniques de la candidature marocaine». Toujours selon l’AFP, citant un porte-parole de la Fifa, « Les deux candidatures ont été conviées à Zurich mercredi pour donner des précisions. Nous publierons ensuite le rapport d’évaluation ». La décision de la commission d’évaluation est attendue « début juin, au plus tôt vendredi 1er juin ».


Manœuvres et rumeurs
La course à la candidature se joue aussi sur Twitter. Après la sortie menaçante du président américain sur le réseau social Twitter en faveur de la candidature de son pays, c’est au tour de médias américains et latinos de distiller des rumeurs autour de la «disqualification du dossier marocain» par le biais de tweets. Le journaliste sportif colombien Juan Garango est le premier à lancer l’attaque. «Il a été dit que United 2026 organisera la Coupe du monde sans passer par le vote à cause de difficultés logistiques dans cinq villes candidates au Maroc», écrit ce collaborateur à de grands médias internationaux (Guardian, New York Times, Al Jazeera, etc.). Et d’ajouter pour attester de la véracité de l’info : «C’est Zvonimir Boban [SG adjoint de la FIFA ] qui l’a affirmé». Contactée par Les Inspirations Eco, une source fédérale marocaine affirme que « Boban lui-même nous a certifié qu’il n’a jamais tenu ces propos et qu’il est étonné de la circulation de ces rumeurs à ce moment précis ».

Un média sud-américain pousse la rumeur jusqu’à annoncer «la disqualification du Maroc à cause de la situation politique du pays». Face à ces rumeurs insistantes, le comité marocain de la candidature Maroc 2026 réagit. Dans une déclaration à Médias 24, une source autorisée marocaine jugeait «improbable» une élimination du Maroc et «contradictoire avec la convocation d’une réunion de la Task Force avec les deux candidats», affirme cette source autorisée. La délégation marocaine qui sera reçue à Zurich sera composée de Moulay Hafid Elalamy, président du Comité de candidature, Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et Hicham El Amrani, directeur général de la candidature du Maroc 2026.

Pour rappel, la Task Force avait effectué des visites d’inspection dans différents pays portant la candidature, d’abord à Mexico, Atlanta, New York et Toronto du 9 au 13 avril dernier puis du 16 au 19 avril à Marrakech, Agadir, Tanger, Tétouan et Casablanca.

 

Le Maroc continue sa campagne

Les changements d’agenda de la FIFA n’empêchent pas le comité marocain de continuer sa campagne auprès de pays membres de la FIFA. Lakjaa a présenté le dossier marocain aux membres de l’UEFA en marge de la finale de la Ligue des Champions à Kiev, le 26 mai dernier. La délégation marocaine comptait les secrétaires d’État Lamia Boutaleb (Transport aérien), Rkia Darham (Commerce extérieur) et Charafat Afilal (Eau) et la championne du monde Nezha Bidouane. Ahmed Ahmed, président de la CAF, était aussi au rendez-vous pour soutenir le projet Maroc2026.

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page