Sports

Le CIO déçu par décision du TAS de blanchir des sportifs russes

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a regretté, dimanche à Pyeongchang, le verdict rendu par le Tribunal arbitral du sport (TAS) blanchissant les sportifs russes bannis à vie pour dopage, affirmant qu’il s’agit d’une décision « extrêmement décevante et surprenante ».

 « Cette décision montre que le TAS doit réformer sa structure », s’est insurgé M. Bach lors d’une conférence de presse dans la ville sud-coréenne de Pyeongchang, qui abrite à partir de vendredi prochain les JO-2018 d’hiver. « Nous ne nous attendions pas à cette décision. Nous avons longuement discuté de la situation lors de la réunion de la commission exécutive hier et aujourd’hui et nous pensons que cette décision montre le besoin urgent de réforme dans la structure interne du TAS pour parvenir à plus de qualité et de continuité dans les jugements », a-t-il dit.

 Le TAS avait décidé jeudi de lever totalement les sanctions et suspensions à vie de 28 sportifs ou membres de l’encadrement russes, qui leur avaient été infligées par le CIO pour leur implication présumée dans un système de dopage institutionnalisé qui serait mis en place par la Russie.

 Une commission de discipline du CIO avait suspendu à vie un total de 43 Russes, dont 42 avaient fait appel devant le TAS. Sur ces 42, 28 ont vu leurs sanctions totalement levées. 11 autres ont également vu levée leur suspension à vie, sauf pour les JO de Pyeongchang.

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page