Sports

L’Argentine remporte la Coupe du monde pour la 3ème fois de son histoire

L’Argentine a remporté la Coupe du monde pour la 3è fois de son histoire, après sa victoire face à la France aux tirs au but 4 à 2 (3-3 après prolongations), dimanche à Doha en finale du Mondial-2022 au Qatar.

Les deux sélections n’ont pas pu se départager au terme du temps réglementaire (2-2), ni lors des prolongations (3-3).

Lionel Messi a ouvert la marque sur penalty (23è), alors qu’Angel Di Maria a doublé la mise à la 36e minute. Kylian Mbappé a réduit l’écart pour les Bleus (80è, s.p.), avant d’égaliser à la 81è minute.

Durant les prolongations, Lionel Messi a redonné l’avantage à l’Albiceleste (109è), mais Mbappé a remis les pendules à l’heure à la 118è minute.

Après avoir perdu la finale du Mondial-2014 face à l’Allemagne, l’Argentine remporte sa troisième couronne après ses sacres en 1978 et 1986.

De son côté, la France, qui espérait conserver son titre glané en 2018, avait décroché son premier sacre mondial en 1998.

L’équipe de France a été l’ombre d’elle-même lors de la première période de cette finale, la 2e dans l’histoire de la Coupe du monde où les deux équipes ont perdu un match sur leur parcours (1-2 contre l’Arabie saoudite pour l’Argentine, 0-1 face à la Tunisie pour la France). Plus agressive et dangereuse sur le plan offensif, l’Argentine a entamé la rencontre tambour battant, exerçant une forte pression sur la défense française qui a été bouleversée par la vivacité du milieu de terrain de l’Albiceleste.

Dès la 23è minute, les Argentins ont trouvé le chemin des filets suite à un pénalty, provoqué par Angel Di Maria, qui, après avoir pénétré dans la surface, a subi le croc-en-jambe d’Ousmane Dembélé. Lionel Messi n’a pas trouvé de difficulté à tromper Hugo Lloris, qui a plongé du mauvais côté.

A la 36è minute, les Argentins sont parvenus à doubler la mise par l’intermédiaire de Di Maria, bien servi par Mac Allister.

Lors de la seconde période, l’Argentine est revenue avec les mêmes intentions de jeu, mais semblait, au fil des minutes, épuisée physiquement.

De leur côté, les Tricolores, qui tentaient quelques assauts timides sur les cages argentines, ont trouvé la faille à la 80è minute du point de pénalty, après que Randal Kolo Muani ait été déséquilibré par Nicolas Otamendi dans la surface. Mbappé a ravivé les chances des Français en transformant le pénalty.

Une minute plus tard, l’attaquant du PSG récidive et égalise d’une belle volée du pied droit.

Cette égalisation du score a été une véritable douche froide pour les coéquipiers de Messi, qui voyaient le titre leur échapper. Ce revirement de situation est dû, notamment, aux changements opérés par Didier Deschamps avec l’entrée en jeu, en particulier, de Kingsley Coman (71è) à la place d’Antoine Griezmann et surtout la sortie, côté argentin, d’Angel Di Maria (64è).

Lors des prolongations, les Français, plus frais physiquement, ont montré un tout autre visage face à des Argentins qui ne savaient pas à quel Saint se vouer.

Cependant, l’Argentine a réussi à reprendre l’avantage grâce à Messi (109è), avant que Mbappé n’inscrive son triplé (118è, s.p.).

Lors de la séance de tirs au but, Coman et Tchouaméni ont raté les deux tirs des Bleus.

La France a atteint la finale de la Coupe du monde pour la 4e fois sur les 7 dernières éditions (1998, 2006, 2018, 2022). Les Bleus, champions en titre, espéraient devenir la 3e équipe à remporter 2 Coupes du monde consécutives, après l’Italie (1934 et 1938) et le Brésil (1958 et 1962).

Lors du dernier carré, l’Argentine a éliminé la Croatie (3-0), alors que la France a validé son billet aux dépens du Maroc (2-0).

DM

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page