Sports

France : la FFF prépare l’après-Noël Le Graët

Après ses propos injurieux à l’égard de Zinédine Zidane, le président de la Fédération française de football, Noël Le Graët, a été mis en retrait de ses fonctions. Ses propos maladroits ont levé le voile sur d’autres sujets sensibles qui pourrait lui coûter son poste de président de la FFF. La décision a été prise mercredi par le comité exécutif de la FFF (Comex), en attendant le verdict final de ce feuilleton dans les prochains jours, où le comité sera obligé de trancher sur l’avenir de Le Graët, accusé également de comportements sexistes et qui sera probablement sanctionné par la FIFA pour ingérence.

Par ailleurs, Philippe Diallo a été désigné pour assurer la présidence de la FFF par intérim, jusqu’à la publication du rapport d’audit ordonnée par la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra. Un rapport qui doit dévoiler plusieurs éléments sur la politique de gestion de Noël Le Graët, qui a passé 11 ans à la tête de la Fédération française de football. Les médias français, eux, évoquent le départ quasi probable de Le Graët après les déclarations «irrespectueuses» vis-à-vis de l’ancien numéro 10 de l’équipe de France.

«Il fait ce qu’il veut, ça ne me regarde pas… Faites-lui une émission spéciale pour qu’il trouve un club», disait-il lors d’un passage sur une radio française. Des déclarations contradictoires de la part du patron de la FFF, lui qui voulait toujours faire de Zidane le successeur de Didier Deschamps en équipe de France. De son côté, le club du Real Madrid a réagi dans un communiqué aux déclarations Le Graët, regrettant les propos malheureux à propos de Zinédine Zidane, une des légendes du sport mondial.

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page