Opinions

Tensions Maroc-Espagne : Pedro Sanchez a finalement écouté la voix de la raison

N’en déplaise à tous ceux qui se délectaient du froid qui a soufflé sur les relations diplomatiques maroco-espagnoles, et qui tentaient de surfer sur la vague pour placer leurs factures de gaz & co, le voisin ibérique a écouté la voix de la raison.

Parce que l’entêtement n’a, somme toute, eu pour effet que d’étouffer son économie, l’Espagne a corrigé sa position concernant le Sahara marocain. Autre point important : notre voisin du Nord, bien conscient du poids du Maroc dans des dossiers tels que la gestion migratoire et la coopération sécuritaire, ne saurait continuer, à ce titre, à feindre le contraire, tant les enjeux sont cruciaux pour ces intérêts.

Pour ces raisons, entre autres, la déclaration officielle, qui a émané de Madrid, traduit une forte volonté de reprendre le feuilleton des relations bilatérales là où il s’était interrompu. Elle représente aussi un alignement sur la position des États-Unis et de l’ONU, en faveur de la proposition marocaine pour l’autonomie.

D’ailleurs, des grincements de dents n’ont pas tardé à se faire entendre dans les alentours, pour exprimer une contestation de ce revirement. Mais qui les entend ? La perspective de la réouverture des frontières et de la redynamisation des liens économiques est plus audible. Il faut dire que la posture marocaine était on ne peut plus claire : aucune concession ne sera faite et aucune piste économique ou diplomatique ne sera explorée avec un pays qui ne respecte pas la souveraineté du Royaume sur l’ensemble de son territoire. Voilà donc qui est à présent acté, la position de Madrid étant, désormais, exprimée sans nuance aucune.

Le tissu économique, des deux rives de la Méditerranée, attendait impatiemment une reconnexion diplomatique. Mais il n’est pas le seul, car les voyageurs espéraient également emprunter de nouveau la voie maritime pour traverser le détroit. Même dans la sphère politique ibérique, ce pas était attendu, pour que le partenariat historique, et hautement stratégique avec le Maroc, ne soit pas inutilement sacrifié sur l’autel d’une prétendue «cause»… qui est loin d’en être une !

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page