Opinions

Maroc: l’après-Covid-19 pourrait être une période exceptionnelle

EDITO. par Hicham Bennani

Si 2020 nous a ménagé une très mauvaise surprise que personne n’aurait pu prédire, il est assez difficile de savoir ce que nous réserve l’année 2021. D’ailleurs, la question la plus fréquente, qui est régulièrement posée en ce début janvier est la suivante : Quand pourra-t-on revenir à une vie normale ? Pour Mustapha Ennaji, directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca, ce fameux «retour à la vie normale» se fera progressivement à partir du 15 mai prochain.


«Les prémices de la campagne nationale vaccinale sont maintenant claires et celle-ci devrait commencer dans les prochains jours», nous affirme Dr Ennaji. Petit à petit, la population sera immunisée contre le virus et les personnes les plus exposées aux risques seront mieux protégées. On pourra alors voir les restaurants ouvrir tard dans la nuit, les voitures circuler plus librement d’une ville à l’autre, des événements culturels enfin s’organiser avec plus de monde, du public dans les stades, etc.

En somme, des choses assez simples, qui nous manquent pourtant dans la vie de tous les jours. Reste qu’aujourd’hui, personne n’a cette boule de cristal pour savoir et nous dire si on portera encore des masques l’été prochain. En revanche, une chose est sûre, l’après-Covid-19 pourrait être une période exceptionnelle. C’est bien connu, après une guerre, chaque pays connaît généralement un cycle faste durant lequel l’on reprend goût à la vie. Un moment où l’économie connaîtra une relance importante, où le chômage repartira à la baisse et où le moral des ménages reprendra des couleurs. Pourvu que tout cela se réalise en 2021 et pas plus tard. Dans tous les cas de figure, la génération Covid-19, elle, n’oubliera jamais l’année 2020, une «cicatrice éternelle» pour l’humanité tout entière.

H.B. Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page