Opinions

Hausse du prix de gasoil : quelles alternatives pour les Marocains?

C’est chaud pour le gasoil ! Dimanche, le prix à la pompe a franchi le cap des 13 dirhams, donnant plus de sueurs froides aux automobilistes et transporteurs. Et, aux dires de certains professionnels, il faudrait d’ores et déjà se préparer à le payer plus cher encore, au vu de l’actualité mondiale.

Le gasoil qui, par le passé, était plébiscité car considéré comme le moins cher, sort aujourd’hui ses crocs sous l’effet de la flambée du baril de pétrole sur les marchés internationaux. Il faut dire que cette nouvelle augmentation est loin de ménager le moral des Marocains, déjà angoissés par celle des prix de plusieurs produits de consommation.

Que faire alors ? Abandonner son véhicule, pour les trajets quotidiens, et switcher vers les transports en commun ? Il est bien peu probable que les citoyens envisagent de s’inscrire dans cette logique, d’autant plus qu’en dépit de l’imposant parc de véhicules personnels en circulation, la saturation des transports publics, combinée aux problèmes de connections de transport dans certaines zones, aux chantiers chaotiques… rend cette solution peu envisageable pour le plus grand nombre d’usagers.

Sous d’autres cieux, lorsque la fluidité des transports devient trop complexe ou que les coûts du carburant commencent à plomber le budget des citoyens, des solutions moins coûteuses -et plus écologiques aussi– sont adoptées. Les réseaux de métros, ou les vélib (aussi contestée que puisse être l’expérience), les bus, le covoiturage et même la trottinette… il existe une panoplie de solutions.

Chez nous, la donne est différente car le réseau du tramway n’est pas généralisé, les transports urbains ne peuvent capter toute la demande et quant aux taxis, c’est encore une autre histoire ! De plus, sur le marché marocain, les ventes de voitures sont en augmentation continue, traduisant une demande conséquente… à moins que le trend du prix à la pompe ne vienne freiner cet élan.

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page