Opinions

Casa-Rabat: stop aux chauffards sur nos routes

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

OPINION. C’est tout sauf une surprise: la route de Dar Bouazza était noire de monde le week-end dernier. Avec les rénovations de voies qui battent leur plein et les nouvelles résidences qui poussent comme des champignons en raison de l’exode des Casablancais fuyant le stress de la capitale économique, il est quasiment impossible d’éviter les bouchons…

Là où le bât blesse, c’est que l’incivisme et l’indiscipline sur nos routes semblent encore plus exacerbés qu’avant la Covid. On pensait que «l’être humain» allait prendre conscience de la chance qu’il avait et qu’il allait être «plus sage»… il n’en est rien pour beaucoup de nos compatriotes, qui roulent comme des chauffards, pas uniquement sur cette route, mais sur les axes les plus fréquentés. Casa-Rabat est devenue une autoroute encore plus dangereuse qu’auparavant alors que la distance entre les deux villes n’est pas énorme…


Excès de vitesse, queue de poisson… ils sont, malheureusement, trop nombreux à faire les malins sur les principaux axes autoroutiers, en cette période estivale bien particulière, il faut le reconnaître. À force de parler du coronavirus, on en oublie presque que les accidents de la route sont également un fléau qui tuent autant de monde si ce n’est plus. Mettre plus de gendarmes ne règlera certainement pas le problème… parce qu’il s’agit, avant tout, d’éducation. Ceux qui commettent des infractions ne sont pour certains pas conscients de ce qu’ils font. Les autres, de véritables chauffards, vous insultent lorsque vous avez le malheur de leur parler. Pourvu que ça change un jour!

Soufiane Laraki

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page