Maroc

Zone touristique Anchor Point : près de 15 MDH pour l’aménagement de la troisième tranche

La Société de développement régional touristique (SDRT) du Souss-Massa compte attribuer la troisième tranche des travaux des réseaux d’assainissement et d’alimentation en eau potable pour 14,9 MDH.  Pour rappel, les deux premières tranches ont nécessité, respectivement,  21,2 MDH et 3,3 MDH. 

Après le lancement de l’aménagement des deux premières tranches de la zone touristique de la Pointe des Ancres (Anchor Point), qui attire les férus de surf à proximité de l’ancienne madrague de Taghazout (Madraba), la Société de développement régional touristique (SDRT) du Souss-Massa, maître d’ouvrage, vient de lancer la troisième tranche de ce projet. L’estimation de cette tranche, afférente au réseau d’assainissement et d’alimentation en eau potable, s’élève à 14,9 MDH.

Dans le détail, la consistance des travaux à exécuter par le futur prestataire, au titre du présent marché, consiste en la réalisation de trois principaux lots. Il s’agit des conduites de réseaux d’alimentation en eau potable et d’assainissement alors que la partie liée à l’équipement et au génie civil englobe la réalisation de la station de reprise et l’équipement d’un réservoir, en plus d’une station de pompage d’eaux usées.

Elle comprend également la construction et l’équipement d’un réservoir de 500 m3 et d’une station de reprise ainsi que la réalisation d’une station de pompage d’eaux usées. Le délai global d’exécution de la totalité des travaux et fournitures relatifs au marché, y compris le repliement des installations de chantier et la remise en état des terrains et des lieux, est fixé à huit mois, sachant que le marché devrait être attribué par la Société de développement régional touristique (SDRT) à partir de début février 2023.

24,5 MDH pour les deux premières tranches
Ce lancement intervient suite à l’adjudication de la seconde tranche des travaux. Cette deuxième tranche (de 3,3 MDH) a été confiée à la société STROA SARL qui est l’offre la moins-disante à l’issue de l’achèvement, le 26 décembre 2022, des travaux de la commission d’appel d’offres.

Dans le détail, les travaux à exécuter au titre du présent marché comprennent les travaux de déviation et la signalisation provisoire, la démolition des ouvrages existants, la réalisation des travaux de terrassement et corps de chaussée et la construction des ouvrages d’art en béton armé. Le délai global d’exécution de la totalité des travaux et fournitures, y compris le repliement des installations de chantier et la remise en état des terrains et des lieux, a été fixé à quatre mois, selon la SDRT.

L’aménagement de la 1re tranche, réalisée sur un terrain forestier au nord de Taghazout, a été confié pour 21,2 MDH TTC , le mardi 30 novembre 2021, à un groupement conjoint de deux sociétés. Les travaux lancés portent sur la réalisation des voiries et réseaux divers avec la déviation de la route actuelle et le déplacement du giratoire menant vers cette zone au départ de la voie de contournement de Taghazout.

Taghazout : 670 lits supplémentaires
L’aménagement de la nouvelle zone touristique d’Anchor Point couvre une superficie globale de l’ordre de 56 ha. Cette superficie inclut les routes, la nouvelle promenade de Taghazout et la façade maritime de 1.948 mètres. Quant à l’enveloppe budgétaire globale consacrée à l’aménagement de cette zone touristique, elle est fixée à 56 MDH dont 40 MDH mobilisés par les partenaires publics au titre des années 2022 et 2023.

À signaler que le Conseil régional Souss-Massa, la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) et la commune rurale de Taghazout participent, respectivement avec 20 MDH, 15 MDH et 5 MDH. Le reste (16 MDH) sera mobilisé par les futurs investisseurs. Outre la mobilisation de ce budget par les acteurs publics, les futurs investisseurs devront aussi payer les redevances annuelles liées à l’occupation temporaire du domaine forestier.

En vertu du Schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU), la zone ouverte à l’accueil des projets touristiques couvre l’équivalent de 32 ha. La zone projette aussi l’amélioration de la compétitivité de l’offre touristique dans la localité de Taghazout à travers la création de 670 lits supplémentaires avec quatre surf-lodges, deux Eco-cabanes à location, trois hôtels, trois Surf school & hotels et un Skate park hotel. Par ailleurs, la zone offrira aux futurs investisseurs des parcelles équipées avec un cahier des charges régi par le CRI de la Région afin d’accueillir leurs projets touristiques et booster les sports de glisse en général et l’activité de surf en particulier.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page