Maroc

Vandalisme après Maroc-Belgique : vous avez dit « célébration » ? (Edito)

Tout allait si bien et l’heure était à la joie, après que les Lions ont rugi deux fois dans l’antre des Diables et que le sifflet marquant la fin du match, opposant notre pays à la Belgique, a retenti.

Ceci, jusqu’à ce que l’on constate des célébrations d’un tout autre genre, signées par des «supporters» du Onze national à Bruxelles, Anvers et Liège. Entre lâchers de fumigènes, destruction de véhicules, mouvements de foule, brandissement de bâtons…, plusieurs vidéos ont aussitôt circulé sur les réseaux sociaux.

Des scènes, pour le moins que l’on puisse en dire, qui s’assimilaient davantage à des déchaînements de violence qu’à des célébrations pacifiques, d’autant plus que le face à face avec les forces de l’ordre semblait assez tendu. On a appris qu’il a même fallu fermer des stations de métro et de tramway et bloquer des rues, pour limiter les attroupements.

D’ailleurs, les autorités belges font état, dans leurs communiqués, de dizaines d’arrestations et de victimes, à l’issue de ces incidents. Des réactions ont ainsi fusé pour s’interroger sur l’ampleur que prendrait pareille «liesse» si le Maroc venait à progresser davantage dans la compétition. Mais le plus paradoxal, c’est que les véritables supporters marocains, à travers le monde, ont donné l’exemple du fair-play et du civisme.

Même ceux présents sur place, et dans le feu de l’action, forcent le respect par la qualité de leur représentation des couleurs du pays. Les évènements de Belgique sont un cas isolé, pourrait-on dire. En tout cas, on espère vivement qu’ils le resteront.

Meriem Allam / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page