Maroc

Vaccination anti Covid-19 : Ait Taleb vise l’immunité collective

Alors qu’il prenait part à une réunion du Comité national technique de vaccination, Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé, a expliqué l’importance pour les citoyens de se faire vacciner massivement en vue d’atteindre l’immunité collective et d’endiguer la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Il est dans l’intérêt de tous les Marocains de se faire vacciner en masse contre la Covid-19. L’appel a été lancé par Khalid Ait Taleb, le ministre de la Santé, lors d’une réunion du Comité national technique de vaccination, consacrée à des questions à caractère scientifique en prévision de la 1re phase de la campagne de vaccination. Ait Taleb tente, en effet, d’expliquer qu’une mobilisation généralisée est nécessaire pour endiguer la propagation de la pandémie de la Covid-19. Le ministre a ainsi plaidé en faveur du respect des mesures sanitaires préventives, notamment le port du masque de protection, la distanciation et le lavage régulier des mains, jusqu’à ce que 60% de la population soit vaccinée.


Khalid Ait Taleb a, par ailleurs, rappelé que les professionnels de la santé, les agents d’autorité, le corps de l’enseignement et la population vulnérable seront les premiers bénéficiaires du vaccin chinois Sinopharm. Il a ajouté que l’approvisionnement du vaccin sera assuré à l’échelle territoriale et nationale, alors que la répartition des doses se déroulera aux niveaux local et provincial. Le ministre a également mis l’accent sur la nécessité d’actualiser et d’améliorer la stratégie de vaccination pour qu’elle soit applicable sur le terrain, soulignant que son département a œuvré avec le ministère de l’Intérieur, dans le cadre des préparatifs de la campagne de vaccination anti-Covid-19, sur les aspects relatifs à la logistique, la sécurité et la traçabilité.

De son côté, Moulay Tahar Alaoui, président du Comité national technique de vaccination a déclaré que le nouveau vaccin anti-Covid-19 a fait l’objet d’un certain nombre d’études et de recherches scientifiques dans le monde entier, avant de souligner que même après le lancement de la campagne de vaccination, les gestes barrières devraient être maintenus. Concernant les essais cliniques, Mohammed Lyagoubi, professeur de parasitologie et mycologie à la Faculté de médecine de Rabat, a assuré que toutes les étapes avaient été respectées «avec une certaine rapidité, sans pour autant céder à la précipitation». De son côté, Moulay Said Afif, membre du Comité national technique de vaccination et président de la Société marocaine des sciences médicales (SMSM) et de la Fédération nationale de la santé (FNS), le vaccin est «sûr et efficace».

Il a d’ailleurs tenu à souligner que pendant les essais cliniques, auxquels le Maroc a participé, aucun effet secondaire grave n’a été constaté, et affirmé que la «vaccination demeure le seul moyen de faire face à la pandémie et de réaliser une immunité collective, en ce sens qu’il n’y a pas de traitement efficace contre le virus».

Mariama Ndoye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page