Maroc

Vaccin anti-Covid-19, mode d’emploi pour les Marocains

Gratuité de la vaccination pour les Marocains les plus démunis, respect des libertés individuelles, possibilité de remboursement pour les personnes bénéficiant d’une couverture médicale… Khalid Aït Taleb dévoile le mode d’emploi du vaccin anti-Covid-19.

Les préparatifs pour la vaste opération de vaccination vont bon train. Le ministère de la Santé et ses partenaires sont à pied d’œuvre pour mettre en place les mesures nécessaires avant l’intervention des blouses blanches et le déploiement de la logistique adéquate, en vue de relever les défis de cette campagne inédite dont la réussite dépend, en grande partie, de la coopération des populations. «J’encourage toutes les personnes qui font partie du groupe prioritaire à se faire vacciner. On ne peut pas se permettre de perdre une occasion de vaincre la pandémie», insistait le cerveau des essais cliniques du vaccin anti-Covid-19 à Casablanca, Kamal Marhoum El Filali, dans sa déclaration cette semaine aux Inspirations ÉCO (www.leseco.ma). Pendant ce temps, de l’avis du gouvernement, les esprits malveillants, entre autres adeptes des théories du complot, envahissent les réseaux sociaux pour prêcher la ‘‘mauvaise’’ parole. Furieux, le chef de gouvernement est récemment monté au créneau pour tenter de démonter les arguments des saboteurs qui pullulent sur Internet, s’employant à tuer dans l’œuf les idées complotistes susceptibles de créer un sentiment de méfiance dans la population. El Otmani n’est pas seul dans cet exercice. Aujourd’hui, c’est au tour du ministre de la Santé de défendre les vertus de la campagne de vaccination, laquelle s’annonce en grande pompe.


«Le vaccin ne sera pas obligatoire, mais volontaire»
Khalid Aït Taleb, qui a annoncé, en début de semaine à Rabat, la mise en place d’une stratégie nationale de vaccination contre la Covid-19 dans l’ensemble des régions du royaume, ne s’est pas contenté de vanter les mérites de l’opération. Dans une longue tribune à la télévision nationale, il est revenu sur plusieurs points qui restaient jusqu’alors flous dans l’esprit de nombre de Marocains. Pour renverser la tendance et rassurer les 35 millions de Marocains qui devront se faire vacciner, Khalid Aït Taleb a fait savoir sur la chaîne 2M que «le vaccin ne sera pas obligatoire, mais volontaire. Les individus voudront participer au programme national et contrer le virus pour le bien de l’humanité, car dans l’avenir, au moment de vouloir voyager, cette problématique sera posée». Selon le ministre, qui insiste sur la gratuité de la vaccination pour les plus démunis sans pour autant définir le seuil de pauvreté et encore moins le nombre de personnes concernées, le vaccin anti-Covid fait partie des vaccins remboursables pour les personnes bénéficiant d’une couverture médicale. Pour Aït Taleb, qui démonte ainsi un argument cher aux complotistes, la stratégie nationale de vaccination anti-Covid établie dans le cadre d’un système auquel participent des comités scientifiques et techniques en coopération avec le ministère de l’Intérieur, est le fruit d’une grande coordination. Celle-ci entend mobiliser toutes les structures et les ressources nécessaires à sa bonne exécution, sur des bases légales et le respect des libertés individuelles, sans oublier la logistique et l’accompagnement central et régional ainsi que le suivi post-vaccination. «Ce dernier est plus important que la vaccination en elle-même», a insisté Aït Taleb.

Un passeport Covid
Toujours sur ce registre, le ministre, qui se veut rassurant, souligne l’importance du suivi des personnes vaccinées ; celles-ci seront enregistrées sur les listes électroniques et se verront attribuer un QR code, «car nous voulons que les Marocains soient parmi les premiers à être vaccinés, étant donné que le monde entier demandera un passeport immunologique». Le ministre rappelle ainsi la nécessité de se projeter, dès a présent, dans le monde post-Covid-19. Pour Aït Taleb, «il ne sera pas possible de voyager sans un passeport Covid. C’est pourquoi, les vaccins choisis par le Maroc sont reconnus par l’OMS et font partie du programme COVAX qui permettra aux Marocains vaccinés de voyager partout dans le monde». Convaincu de la nécessité de la vaccination, au vu des dégâts causés par la pandémie et la restriction des libertés des citoyens dans le but de limiter la propagation du nouveau coronavirus, le ministre de la Santé mise sur l’intelligence de ses compatriotes qui ne devront pas hésiter à profiter rapidement du vaccin qu’on leur proposera. Pour accélérer l’opération à l’échelle territoriale, tous les services décentralisés ont été informés du contenu de la stratégie nationale de vaccination, a poursuivi le ministre. Il a ajouté que les aspects pratiques et techniques de l’opération avaient été communiqués aux représentants de la Direction régionale de la santé, dans l’objectif d’en élaborer des plans provinciaux et régionaux.

Khadim Mbaye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page