Maroc

UM6P : l’innovation au cœur de la stratégie (Enseignement 7/8)

Sur fond de crise sanitaire, l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) a misé sur sa force qu’est la R&D, l’innovation et l’intelligence artificielle.

Créée en 2017, l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) se positionne aujourd’hui comme acteur clé dans le domaine de l’enseignement supérieur. L’institution est principalement orientée vers la recherche appliquée et l’innovation et résolument tournée vers l’Afrique. Avec l’avènement de la crise sanitaire, l’université a réalisé des prouesses en matière d’innovation. Mais pas seulement, plusieurs initiatives ont été mises en place pour contribuer à l’élan de la mobilisation contre la propagation de la Covid-19. «Depuis mars, notre université, nos chercheurs et étudiants ont fait preuve de pro-activité et de force de proposition pour lutter contre la pandémie. Cela s’est traduit par la mise à disposition de nos studios de l’e-learning pour l’enregistrement des cours destinés aux élèves du primaire et du secondaire, dans le cadre de la collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale», affirme Hicham El Habti, secrétaire général de l’UM6P. L’université de Benguerir a également mis la plateforme «prepadigitale.ma» à la disposition de tous les étudiants marocains en classes préparatoires, en plus de l’hébergement de la plateforme numérique donnant accès aux élèves aux cours en ligne sans avoir besoin de connexion Internet.


Prouesse technologique
«Nos chercheurs ont également contribué aux efforts de développement d’un respirateur automatique innovant faisant usage de haute technologie et de l’intelligence artificielle au service des patients», explique Hicham El Habti. Il s’agit du premier respirateur de réanimation et de soins intensifs 100% marocain, baptisé NAFAS. L’invention est présentée comme un concentré de haute technologie et d’intelligence artificielle élaboré par plus de 70 collaborateurs volontaires : professeurs, médecins, ingénieurs, doctorants, managers et étudiants. NAFAS est aussi le résultat d’un travail commun entre plusieurs départements R&D de l’UM6P qui ont travaillé, durant 7 semaines, pour réaliser ce prototype, première étape vers l’industrialisation de ce produit. Toujours dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire, l’UM6P et l’Institut Pasteur du Maroc, avec l’appui du Groupe OCP et de la Fondation OCP, ont joint leurs efforts, dans le cadre d’une convention, afin de doter le Maroc d’une capacité supplémentaire de recherche et de lutte contre les pandémies de germes hautement pathogènes. Dans ce sens, un appel à projet en R&D dédié à la virologie est lancé. Il s’agira aussi de promouvoir le développement de la R&D en virologie en capitalisant sur les capacités de l’UM6P et de l’IPM et en donnant à la diaspora nationale et internationale, spécialisée en la matière, un espace idoine pour mener ses recherches.

Accompagnement
Ce n’est pas tout, l’UM6P s’engage également pour le développement de la recherche et la digitalisation de l’enseignement au Maroc. Dans ce sens, l’université a signé un partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et la Fondation OCP. L’accord vise à valoriser les résultats de la recherche, et promouvoir la digitalisation et l’enseignement à distance. L’Université Mohammed VI Polytechnique, s’engage aussi dans l’accompagnement des jeunes porteurs de projets. Elle a lancé dans ce sens une structure d’appui à la création d’entreprise, nommée «U-Founders». La nouvelle structure vient soutenir et promouvoir une communauté mondiale de chercheurs et d’entrepreneurs visionnaires, engagés dans le développement du continent africain. U-Founders a été développé avec trois objectifs clés : contribuer à l’émergence de startups innovantes dans tous domaines d’activités, diffuser l’esprit entrepreneurial et valoriser les travaux de recherche effectués au sein de l’Université Mohammed VI Polytechnique. «Nous nous dirigeons aujourd’hui vers un monde nouveau qui nous challenge à rompre avec plusieurs codes ou conditionnements que nous pensions être encore acquis au 21e siècle. La Covid-19 a démontré l’importance du capital humain, car c’est grâce à sa mobilisation exceptionnelle que nous arrivons chaque jour à combattre cette pandémie», souligne Hicham El Habti. Pour lui, l’éducation devient ainsi un facteur clé pour le développement de ce capital humain. La recherche scientifique est également un élément important sur lequel il faut capitaliser dès aujourd’hui, «En temps de crise, la créativité locale et l’innovation peuvent être déterminantes pour dépasser les crises», ajoute-t-il. En clair, il est impératif d’accélérer l’alliance entre le digital et l’éducation.

Sanae Raqui / Les Inspirations éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page