Maroc

Transport touristique : les opérateurs veulent un nouveau moratoire

Un esprit de solidarité. Pour une sortie de crise avec le moins de dégâts possibles, les responsables du ministère du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, ainsi que les professionnels du transport touristique et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) ont organisé en début de semaine une réunion à distance autour de la relance économique du secteur touristique. Présidée par le secrétaire général du ministère du Tourisme, Mohamed Msellek, cette réunion a été axée sur la procédure de report du remboursement des échéances des crédits bancaires des entreprises du transport touristique. Appelée autrement mesure 7 du contrat-programme, elle recommande la mise en place d’un moratoire pour le remboursement des échéances des crédits bancaires et le remboursement des échéances des leasings jusqu’au 31 décembre 2020 sans paiement de frais ni de pénalités pour les entreprises touristiques et leurs employés, en raison des répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Un nouveau moratoire jusqu’à fin décembre 2021
Il s’agissait aussi, lors de cette réunion virtuelle, d’examiner la demande de la FNTT de mettre en place un nouveau moratoire pour le remboursement des échéances des crédits bancaires jusqu’à fin décembre 2021, a relevé la fédération sectorielle, ajoutant que cette requête avait été formulée en raison de l’arrêt des activités de la flotte du transport touristique, de l’absence de réservations, de l’entrée de la plupart des pays émetteurs de touristes dans une deuxième vague de confinement et de l’annonce de l’état d’urgence dans plusieurs autres pays. Au début de cette réunion, Msellek a souligné la volonté du ministère de tutelle de poursuivre la consultation avec les professionnels, rappelant par la même occasion, les initiatives et actions entreprises par l’État pour la gestion de cette étape en vue de sortir avec les moindres dégâts tout en œuvrant à trouver des solutions communes pour garantir l’interaction positive avec toutes les propositions. Les représentants de la FNTT, dont son secrétaire général, Mohamed Ba Mansour, le président de l’association régionale des agences de transport touristique dans la région de l’Oriental, Mounir Kadiji, le secrétaire régional de la Fédération dans la région du Souss, le coordinateur de la FNTT dans la région Casablanca-Settat, se sont félicités de la tenue de cette réunion de travail à la demande de la fédération et ont appelé à trouver des solutions efficientes et urgentes pour sauver les entreprises du secteur de la faillite et permettre la préservation des postes d’emplois. Ils recommandent la mise en place d’un produit bancaire à la hauteur des attentes des professionnels du secteur, qui sera garanti par l’État, ainsi que le report de remboursement des échéances des crédits bancaires à fin décembre 2021, appelant à associer l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF) dans la prochaine réunion afin d’accélérer les mesures convenues avec les professionnels. Les membres de la FNTT ont aussi rappelé le soutien social octroyé aux salariés du secteur (2.000 DH par mois) jusqu’à la fin du mois de décembre de l’année en cours. Le directeur général du GPBM, El Hadi Chaïbaïnou, a pour sa part, appelé à harmoniser les procédures et à trouver des solutions intermédiaires urgentes, recommandant lui aussi d’associer l’APSF dans la prochaine réunion afin d’étudier toutes les propositions.


Khadim Mbaye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page