Maroc

Covid-19 : les cliniques se sucrent-elles sur le dos des malades ?

Alors que la situation épidémiologique, marquée par la hausse vertigineuse des cas de contamination à la Covid-19, est plus qu’alarmante, certaines cliniques n’hésitent pas à mordre dans la chaire des malades en proposant à leurs patients des tarifs exorbitants, dénonce le Réseau marocain pour la défense du droit à la santé.

Se dirige-t-on vers une nouvelle vague de flambées des prix pratiqués au sein des cliniques privées ? En tout cas pour ce qui concerne la prise en charge des malades de Covid-19 tout porte à le croire. Certains établissements du privé peu scrupuleux profiteraient d’ailleurs de la hausse des contaminations des cas de Covid-19 pour s’enrichir en proposant à leurs patients atteints du nouveau coronavirus des tarifs «exorbitants». Pour Ali Lotfi, président du Réseau marocain pour la défense du droit à la santé, c’est un retour en arrière alors qu’on croyait que les cliniques avaient bien retenu la leçon de la précédente tempête médiatique lors de la hausse des prix proposés dans les hôpitaux du privé.


Pour une prise en charge  gratuite de tous les patients
Aujourd’hui au Maroc, pour traiter un cas de Covid-19 dans le privé, «il faut débourser plusieurs milliers de dirhams», a déploré Ali Lotfi, avant d’imputer cette cherté des traitements des cas de Covid-19 dans le privé à un manque d’organisation global dans le secteur de la santé au Maroc. Selon ce dernier, le ministère de tutelle se contente de sensibiliser les populations sans pour autant aller dans le fond du problème. En plus d’être ferme à l’endroit des praticiens, pour Lofti, l’État doit prendre en charge gratuitement tous les patients atteints de Covid-19, que ce soit dans le privé ou dans le public, au vu de l’état actuel très préoccupant de la situation épidémiologique dans le pays.

Personnels de santé sous pression depuis longtemps, des cas critiques en constante hausse, plus de 800 personnes sous respirateur artificiel, un chiffre jamais atteint jusqu’ici au Maroc…la situation est plus qu’alarmante. Plus inquiétant encore, selon les spécialistes, de plus en plus de femmes enceintes et de jeunes sont touchés par la Covid-19. «On perd quasiment chaque jour une ou deux femmes enceintes au Maroc à cause de la Covid-19», révèle un spécialiste en réanimation. Un moment mal choisi pour faire de la «surenchère» sur les prix de soins de santé.

Lire la suite dans Les Inspirations Eco du 6 août 2021.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page