Maroc

Taghazout Bay/Médina. La SAPST opte pour la location

La Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST) a opté pour le mode de location des unités de la Médina, au lieu du modèle de pricing recommandé par la société Sonae Sierra. Quarante-quatre unités de surfaces unitaires de 40 à 220 m² sont actuellement mises en location avec le concours du cabinet Colliers International.

Au moment où l’opération de dédensification de 7.000 m² de surfaces commerciales a été lancée il y a plusieurs jours, au sein de la composante de la Médina de la station balnéaire de Taghazout Bay pour la création d’une place de la mer devant ce projet déjà réalisé, la Société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (SAPST) vient de démarrer la commercialisation de cette composante faisant partie du programme d’animation de la station balnéaire. S’il y a un fait qui mérite d’être relevé, c’est bien évidemment le choix fait par la SAPST, en termes de commercialisation de cette composante.


Il s’agit d’opter pour le mode de location de cet espace. De ce fait, la SAPST a préféré la location des unités commerciales conformément au modèle de pricing, recommandé par la société Sonae Sierra avec la suppression du pas-de-porte de la commercialisation des locaux de la Médina. En chiffre, la SAPST a mis 44 unités en location au sein de la Médina, avec des surfaces unitaires comprises entre 40 et 220 m². Elles devront abriter diverses activités, allant de la restauration, à l’alimentation, en passant par les activités de divertissement et de loisirs et les produits d’artisanat et du terroir.

La commercialisation confiée à Colliers International l’offre cible des domaines et des activités diversifiées. Il s’agit de la restauration, notamment les restaurants gastronomiques, la restauration rapide et les cafés; en plus de supérettes et de petits commerces. À cela s’ajoutent, les services de proximité, notamment les agences bancaires, les bureaux de change ainsi que les activités de divertissements, de loisirs, des boutiques dédiées à l’artisanat local et aux produits du terroir. Ce projet, déjà achevé et qui a fait l’objet de dédensification, a été totalement livré. Cette composante entre actuellement dans la phase de commercialisation. Une mission qui a été confiée à Colliers International, cabinet dans le conseil en investissement immobilier.

Pour rappel, la station de Taghazout Bay a fait l’objet, en février 2020 dernier, de plusieurs ordres de démolition, suite à la constatation de plusieurs infractions urbanistiques avec l’émission de plusieurs décisions de démolition émises par les autorités locales à l’encontre de plusieurs opérateurs touristiques (cf:www.leseco.ma).

Les hôtels déjà opérationnels l’objectif étant de procéder aux ajustements nécessaires suite à ses infractions. La parcelle n° 18, qui abrite la Médina, située en front de mer, est concernée par ces modifications, avec la création d’une place de la mer devant ce projet à travers une dédensification (démolition) de 7.000 m² de surfaces commerciales. Actuellement, après l’ouverture en octobre 2019 de l’hôtel Riu Tikida Palace Taghazout, en plus de l’hôtel du golf Hyatt Place et le village de surf Sol House, respectivement en 2015 et en 2016, en partenariat avec l’enseigne américaine Hyatt Hotels Corporation et le groupe espagnol Meliá, la Nouvelle station touristique intégrée de Taghazout (NSTIT) a accueilli un nouvel établissement touristique, en l’occurrence l’hôtel Pickalbatros Taghazout, dans la commune d’Aourir. L’établissement hôtelier, de catégorie cinq étoiles a porté la capacité litière opérationnelle à la nouvelle station de Taghazout à 934 chambres. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page