Maroc

Stress hydrique : le gaspillage, la goutte d’eau de trop

Des barrages à sec, une grosse canicule, une sécheresse qui s’éternise... le Maroc a soif alors que des coupures d’eau et le gaspillage du précieux liquide à grande échelle se multiplient. Certaines grandes villes commencent à durcir le ton, mais la menace est-elle vraiment prise au sérieux ? Eléments de réponse. Une récente et douloureuse expérience que les habitants de Casablanca ne sont pas près d’oublier. Le 28 juillet dernier, de nombreux quartiers de la ville blanche ont été privés...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page