Maroc

Sefrou : 2020, une année faste pour la production d’olives

Les professionnels de la filière oléicole de la province de Sefrou estiment que cette dernière enregistrera, lors de la campagne 2020-2021, une augmentation de 16% par rapport à la saison dernière, soit une production qui avoisine 63.360 tonnes.

Selon les professionnels, «le rendement moyen des olives devrait atteindre 2,1 T/ha (tonnes par hectare), avec des niveaux de rendements fluctuants entre 1,65 T/ha dans les zones bour à 4,3 T/ha pour l’olivier irrigué». Les variétés d’oliviers présentes dans la province varient entre 75% de la variété locale «Picholine Marocaine», 10% de la variété «Picholine Languedoc», 8% de la variété «Arbequine» et 7% de la variété «Arbozana». «Le chiffre de transactions économiques générées par la filière oléicole au niveau provincial devrait atteindre 300 MDH», estiment les responsables de la direction provinciale de l’agriculture de Sefrou.

La production est orientée à 85% pour la trituration et l’extraction de l’huile d’olive, 10% pour l’autoconsommation et 5% pour la conservation par les méthodes traditionnelles. Généralement, les taux d’extraction de l’huile d’olive dans la province de Sefrou commencent de 11% (11 litres d’huile extraite de 100 kg d’olives) pendant le mois d’octobre, et augmentent progressivement pour atteindre 26% pendant le mois de janvier. Les pronostics indiquent que le taux d’extraction de l’huile d’olive au cours de cette saison atteindra une moyenne de 20%, avec une augmentation par rapport à la dernière saison. Concernant sa capacité de production, la province compte 38 unités modernes d’extraction d’huile d’olive fonctionnant en deux phases, d’une capacité de 64.000 tonnes, et 127 unités traditionnelles. Ces unités traditionnelles ont enregistré une baisse significative depuis le lancement du Plan Maroc Vert. L’augmentation du nombre d’unités modernes reflète, quant à elle, l’amélioration de la qualité de l’huile d’olive à l’échelle locale, qui trouve désormais sa place sur le marché international à travers l’export depuis Sefrou. La capacité de trituration des olives par les unités industrielles dans la province est de 67.000 tonnes par an, dont 96% est la capacité absorbée par les unités modernes. Alors que l’on s’attend à ce que la production de l’huile d’olive au cours de cette saison atteigne 12.600 tonnes.

Huile reconnue à l’international
La province de Sefrou est réputée pour la qualité de son huile d’olive au niveau international. À titre d’exemple, l’huile d’olive de la commune rurale Azzaba, produite par le «Groupement d’intérêt économique Huiles de Sefrou» (GIE Huiles de Sefrou), a été labellisée en 2016, devenant ainsi le premier «Produit agricole de terroir» reconnu et primé durant deux années consécutives (2016-2017) lors du concours national pour la qualité de l’huile d’olive. Le «GIE Huiles de Sefrou» a représenté la province de Sefrou dans des manifestations internationales telles que le Salon international de l’agriculture à Paris (SIAP) et la Semaine verte à Berlin. Pour assurer la qualité de la production selon les normes d’hygiène sanitaires, le «GIE Huiles de Sefrou» a obtenu l’agrément auprès de l’Office national de sécurité sanitaire des aliments (ONSSA).

Impact du PMV sur la filière
Au cours de la décade 2010 à 2019 du Plan Maroc Vert (PMV), les superficies plantées en oliviers ont connu une tendance à la hausse avec un nombre total additif de nouvelles plantations s’élevant à 7.500 hectares. En effet, 3.200 hectares d’oliviers ont été plantés à travers cinq projets en pilier 2 visant une agriculture solidaire ; 3.920 hectares d’oliviers ont été plantés dans les fermes privées des agriculteurs par l’investissement privé, bénéficiant de subventions dans le cadre du Fonds de développement agricole ; et 380 hectares d’oliviers ont été plantés dans le cadre du programme MCC. Le PMV a contribué au développement de la filière dans la province avec six projets au pilier 2 de la filière oléicole, au profit de 2.150 bénéficiaires organisés en coopératives agricoles. Parmi les actions les plus importantes de ces projets, on trouve la plantation de 4.200 hectares d’oliviers de variétés Haouzia et Menara, l’entretien de 10.000 hectares d’oliviers et l’amélioration de leurs rendements, ainsi que l’organisation de 18 sessions de formation au profit des bénéficiaires et de 4 voyages au profit des producteurs, avec encadrement sur le terrain dans les champs écoles. Le PMV a également contribué au soutien des capacités des organisations professionnelles avec du matériel agricole pour la taille, la récolte et l’entretien. Le plan a procédé à la construction et à l’équipement d’une unité moderne de trituration d’olives, et d’une unité de fabrication de briquettes de chauffage à partir des sous-produits de la trituration.

Le FDA encourage les investissements
Pour encourager les investissements dans la filière oléicole, les agriculteurs peuvent bénéficier d’une subvention dans le cadre du «Fonds de développement agricole» (FDA). Celui-ci couvre un éventail d’opérations : la plantation d’oliviers dans les terrains privés, qui bénéficie d’une subvention allant de 3.500 dirhams à l’hectare en bour à 6.000 DH/ha en irrigué ; l’achat d’équipements agricoles pour les fermes d’oliviers, dans des taux de subvention allant de 30% à 60% du montant de l’investissement ; la construction et l’équipement d’unités modernes de trituration et d’emballage, qui s’élèvent à 10% du montant de l’investissement pour un plafond de 3 MDH ; ainsi que l’équipement de parcelles d’oliviers par le système d’irrigation localisé (goutte à goutte), avec une subvention allant de 80% de l’investissement (soit 36.000 DH/ha pour la superficie de la parcelle de plus de 5 ha) à une subvention maximale de 100% de l’investissement, avec un plafond de 45.000 DH/ha pour la superficie de parcelles de moins de 5 ha.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations Éco

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page