Maroc

Reprise des vols : les opérateurs jubilent

Ce mardi 15 juin, c’est de la reprise officielle des vols de et vers le Maroc, après plusieurs mois de fermeture des frontières aériennes. Les opérateurs touristiques qui attendaient ce moment avec impatience retrouvent le sourire.

Le moment tant attendu est, enfin, arrivé ! La reprise progressive des arrivées touristiques au Maroc débute ce mardi 15 juin. C’est le grand soulagement chez les opérateurs après près de deux années de vaches maigres. Au terme du premier trimestre de cette année, les recettes touristiques accusaient un retrait de 69,1%, soit une perte de 11,9 milliards de dirhams. «On commence enfin à voir le bout du tunnel», s’est réjoui lundi Lahcen Zalmat, président de la Fédération nationale de l’industrie hôtelière (FNIH).


Ce dernier prenait part à la rencontre des TMD (Tourism marketing days) tenue sous le thème «TMD Sky-Restart». Organisée par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) à la veille de la reprise progressive des arrivées touristiques au Maroc, cette émission réalisée depuis l’aéroport Mohammed V de Casablanca avait pour but d’informer et de sensibiliser l’ensemble des opérateurs du tourisme et l’opinion publique sur la stratégie déployée par l’Office et ses partenaires, pour que «l’offre aérienne du Maroc se remette très rapidement en place». Après 18 mois d’inquiétude, donc, cette reprise est arrivée à point nommé, estime le président de la FNIH avant d’assurer que les hôteliers sont fins prêts pour accueillir les premières vagues de touristes.

«En collaboration avec la tutelle et l’ensemble des autorités du pays concernées, nous avons pris toutes les mesures sanitaires nécessaires», explique –t-il.

Plus qu’un soulagement, la reprise est une vraie bouffée d’oxygène pour les professionnels, à l’image de Azzedine Skalli, patron du Moroccan travel management, qui se félicite également de la décision du gouvernement de rouvrir les frontières aériennes du pays. « C’est avec une grande émotion que les gens retrouvent leurs entreprises, amis et collègues, et le métier qu’ils adorent et auquel ils ont consacré leur vie », dit-t-il. Il faut dire que les attentes sont nombreuses du côté des opérateurs qui s’inscrivent dans une stratégie offensive afin de reprendre la place qu’ils occupaient avant l’avènement de la Covid-19.

«Après une phase défensive pour gérer la crise, pour la reprise, nous devons communiquer de manière très claire, s’assurer que la bonne information est disponible sur tous les marchés. Communiquer à l’intérieur du Maroc est une chose, mais s’assurer que l’information soit comprise dans la bonne langue par la clientèle à l’international relève d’un autre défi», insiste Hamid Bentahar, vice-président du Conseil national du tourisme.

Toujours dans le cadre de la phase de relance, «nous avons besoin de plus de cohérence et plus de travail d’équipe entre les compagnies ariennes et les tours opérateurs», soutient-il.
Mais ce n’est pas tout: «Nous comptons sur notre compagnie nationale et les autres compagnies qui ont l’habitude de travailler avec nous. Nous attendons également de l’État un soutien financier qui peut être alloué sous une forme de subvention de l’achat des billets d’avion» afin d’encourager les Marocains résidant à l’étranger à revenir dans leur pays d’origine le temps des vacances d’été, plaide Zalmat.

Pour rappel, le Roi Mohammed VI a donné ses instructions à la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, afin qu’un dispositif spécial d’accompagnement soit mis à la disposition des membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger, à bord des navires opérant la traversée, en vue de leur assurer les meilleures conditions de traversée et de débarquement. Selon le communiqué du cabinet royal diffusé dimanche, ce dispositif a pour objectif de faciliter, pendant la traversée, l’ensemble des formalités administratives, douanières et sanitaires, afin que le voyage, l’arrivée et le séjour au Maroc se passent de manière sûre, fluide et satisfaisante. Les autres modalités traditionnelles d’accueil et d’assistance déployées par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, au Maroc et à l’étranger, resteront en vigueur, indique la même source ajoutant que les représentations diplomatiques et consulaires sont appelées à faciliter toutes les démarches consulaires et administratives requises par les concitoyens marocains et les étrangers souhaitant visiter le Maroc, et à répondre de manière efficace à leurs demandes et attentes.

Par ailleurs, il faut souligner que, depuis plusieurs mois, les équipes de l’ONMT au Maroc et ses délégations à l’étranger ont entamé des négociations avec les compagnies aériennes, les tour-opérateurs et les réseaux de distribution, qu’ils soient en Europe, en Amérique, en Chine ou ailleurs dans le monde, afin de rebooster l’offre relance touristique. D’ores et déjà, l’Office annonce que l’offre aérienne du Maroc sera de l’ordre de 3,5 millions de sièges pour la période allant du 15 juin au 30 septembre prochain. 

Khadim Mbaye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page