Maroc

Rentrée scolaire. Rendez-vous le 10 septembre !

La rentrée scolaire n’aura pas lieu à la date initialement annoncée par la tutelle. C’est ce qu’a confirmé, hier en Conseil de gouvernement, le ministre Saaid Amzazi.

Tout au long des vacances scolaires, les scenarii ont fusé de toutes parts sur le format que prendrait la prochaine rentrée scolaire et sur les éventuelles annonces à attendre venant de la tutelle, à ce propos. Devant l’envolée de la courbe des contaminations à la Covid-19, au cours des dernières semaines, certains anticipaient une reprise en mode distanciel pour l’ensemble des niveaux scolaires.


D’autres Marocains, quant à eux, s’interrogeaient surtout sur cette rumeur voulant que la vaccination des 12 ans et plus serait imposée à tous les enfants scolarisés. Hier lundi, une nouvelle information est tombée, à l’issue de la tenue du Conseil de gouvernement. Ainsi donc, la rentrée scolaire sera décalée de quelques jours, pour pouvoir mettre en place tout le dispositif sanitaire nécessaire permettant de limiter les contaminations, qui dépasse presque quotidiennement les 10.000 cas, depuis fin juillet dernier. Les établissements d’enseignement, à travers le pays, rouvriront ainsi leurs portes le 10 septembre prochain, au lieu du 3 précédemment annoncé conformément au dispositif d’organisation de la rentrée scolaire. Objectif: protéger tant le corps enseignant que les apprenants et garantir le droit à la scolarité pour tous.

Toute une approche !

Dans une présentation du ministre du tutelle, lors de la réunion hebdomadaire de l’Exécutif, les motivations de cette décision ont été explicitement détaillées. Saaid Amzazi a, ainsi, souligné que le report de la rentrée s’impose par la poursuite de la propagation du virus ainsi que la difficulté de prédire, avec précision, l’orientation que prendra la situation sanitaire.

Ceci, est-il expliqué par le ministre, s’appuie sur une analyse globale prenant compte de l’escalade du nombre de cas confirmés récemment, à travers le territoire national. Cette décision a aussi été conditionnée par l’apparition et la forte propagation des nouveaux variants de Covid-19, plus contaminants et touchant des franges d’âges plus diverses. Autre facteur clé: celui de la grande disparité relevée dans la situation sanitaire entre les différentes régions et provinces, ajoute la même source.

Si, dans le fond, la nouvelle décision du gouvernement tient la route en raison des enjeux sanitaires auxquels elle répond, d’aucuns tiennent à rappeler que deux jours plus tôt, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique démentait énergiquement toute modification des dates de la rentrée scolaire 2021-2022. En réaction à des informations ayant ayant circulé dans ce sens, un communiqué publié samedi soulignait que : «suite aux informations infondées véhiculées par certains individus au sujet de modifications des dates de la rentrée scolaire 2021-2022, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique tient à informer l’opinion publique qu’il s’agit d’informations mensongères et dénuées de tout fondement».

Sami Nemli / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page