Maroc

Relations euro-méditerranéennes : vers le développement des chaînes de valeur régionales

Les pays de la Méditerranée sont appelés à mener une réforme profonde de leurs systèmes de santé, de protection sociale et de leurs modes de production de valeur régionales.

Les conseils à vocation économique et sociale et les institutions similaires des deux rives de la Méditerranée se sont réunis, les 31 mai et 1er juin 2022 à Marrakech, dans le cadre de l’édition 2022 du sommet euro-méditerranéen.


Coorganisée par le Comité économique et social européen et le Conseil économique, social et environnemental du Maroc (CESE), cette édition, qui a porté sur le thème «Covid-19 : le rôle de la société civile dans la reconstruction et la résilience de la région euro-méditerranéenne», a permis de faire avancer les débats pour des solutions pragmatiques aux défis communs des pays des deux rives de la Méditerranée et à la réussite de la relance du projet euro-méditerranéen face à la crise déclenchée par la crise sanitaire.

Lors de cette rencontre, le président du CESE, Ahmed Chami, a souligné que la pandémie de Covid-19 a exacerbé les fragilités des modèles de développement des sociétés concernées, aux plans économique, social et environnemental.

Pour lui, «les pays de la Méditerranée doivent mener une réforme profonde des systèmes de santé, de protection sociale et de modes de production pour développer des chaînes de valeur régionales». Il a relevé que cette crise requiert une réponse régionale et internationale forte, guidée par un impératif de solidarité et de responsabilité partagée et impliquant un partenariat encore plus solidaire et plus innovant pour surmonter les effets de la crise et relancer les secteurs économiques clés des pays méditerranéens.

De son côté, Christa Schweng, la présidente du Comité européen économique et social, a indiqué que la relance dans la région euro-méditerranéenne ainsi que l’émergence de modèles socioéconomiques résilients et durables devraient s’effectuer selon les principes universels, tels que le respect du droit, la protection des valeurs démocratiques et l’engagement partagé en faveur d’un développement durable et l’atteinte des objectifs relatifs aux changements climatiques.

Et d’ajouter qu’il importe d’utiliser le commerce comme levier de croissance économique durable et inclusive. Les participants à cette rencontre, à laquelle ont notamment pris part Awatif Hayar, ministre de la Solidarité, de l’insertion sociale et de la famille et Abdelkader El Khissassi, secrétaire général adjoint de l’Union pour la Méditerranée, ont pu échanger et débattre en session plénière et panels parallèles autour de six thèmes, à savoir, «Covid-19 : le rôle de la société civile dans la reconstruction et la résilience de la région euro-méditerranéenne», «La voie de la reprise économique», «Atténuer les répercussions sociales de la Covid-19», «L’impact du Covid-19 et de la guerre en Ukraine sur le développement durable dans la région euro-méditerranéenne», «Un partenariat renouvelé avec le voisinage méridional» et enfin «Les réseaux de la zone euro-méditerranéenne : développer la coopération régionale». Les participants ont également mis en avant le rôle primordial de la société civile dans la région en vue de la construction d’une société plus juste et plus inclusive après la pandémie.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page