Maroc

Réduction du déficit commercial de 18,6%

Selon le rapport mensuel de Bank Al-Maghrib (BAM), le fléchissement de la facture énergétique en 2015 a permis de réduire le déficit de la balance commerciale de 18.6%. Le taux de croissance s’étant situé à 4,2% au 3e trimestre de l’exercice précédent.


La baisse de la facture énergétique de 28,1% a eu pour effet vertueux la réduction du déficit commercial de 18,6% à fin 2015, explique la BAM. Certes, la progression de 20,7% des exportations du secteur automobile y est également pour quelque chose. Cela dit, l’effet en aurait été grandement atténué si la conjoncture avait eu à répondre à une configuration «normale».

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont observé une augmentation de 3% à 61,8 MMDH, tandis que le flux d’investissements directs étranges (IDE) s’est apprécié de 2,7% et a atteint, fin 2015, 30,7 MMDH.

Les services d’Abdellatif Jouahri ont également relevé un renforcement de 23,5% des réserves internationales nettes à 224,6 MMDH, ce qui équivaut à une couverture de 6 mois et 22 jours d’importations.

Côté croissance du Produit intérieur brut (PIB), celle-ci a atteint 4,2% au troisième trimestre de l’exercice passé.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page