Maroc

Pêche à Moulay Bousselham et Saïdia: pourquoi la production a baissé ?

De Moulay Bousselham à Saïdia, la production halieutique a accusé une baisse durant les six premiers mois de l’année 2020. La pandémie de la Covid-19 en serait la cause, selon la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée.

Durant les six premiers mois de l’année 2020, la rentabilité liée à la production halieutique a accusé une baisse au niveau des côtes méditerranéennes, notamment entre Moulay Bousselham à Saïdia. C’est du moins ce qui ressort de la 3e session de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, tenue vendredi dernier en visioconférence. Pourquoi cette baisse à la fois de la valeur et de la quantité des pêches au niveau des côtes nord et nord-est de la Méditerranée ? «Ce recul pourrait être expliqué par le contexte de la pandémie de la Covid-19», répond Youssef Benjelloun, président de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée.


En revanche, «la valeur et la quantité des poissons pélagiques pêchés au large des côtes atlantiques relevant de la Chambre, qui vont de Moulay Bousselham à Cap Spartel à Tanger, ont enregistré une légère hausse, ce qui peut s’expliquer par l’arrêt du dragage de sable à Larache», a ajouté Benjelloun. Autres points abordés lors de cette session, la question du régime de prélèvements en vigueur dans le secteur des pêches maritimes et les indemnités accordées par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) aux pêcheurs durant la période de confinement.

Révision du cadre régissant les chambres
La Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée a également émis quatre recommandations. Elles seront présentées aux parties prenantes dans le cadre des missions assignées aux Chambres des pêches maritimes. Il s’agit essentiellement de la mise à jour du système des Chambres, en plus de la révision de leurs structures et du statut de leurs fonctionnaires. Les recommandations concernent aussi l’amélioration des budgets de ces structures professionnelles pour leur permettre de mettre en place des initiatives liées à la préservation et au développement des richesses halieutiques.

À cela s’ajoute la répartition des directions régionales et des institutions relevant de la pêche maritime, en fonction des zones de compétence des chambres des pêches maritimes. Les professionnels ont également examiné l’appel à la baisse ou à la suppression des prélèvements dont font l’objet les professionnels du secteur au profit des communes locales, pour les orienter vers le soutien du budget de la recherche scientifique dans le domaine des pêches maritimes et l’amélioration du budget des chambres.

Yassine Saber / Les Inspirations Éco


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page